Accueil / ACTUALITES / Meurtre des cambistes à Liberté VI : Les médecins sur la piste de l’empoisonnement

Meurtre des cambistes à Liberté VI : Les médecins sur la piste de l’empoisonnement

Alla Faye et Mbaye Ndour ont-ils été empoisonnés par leurs meurtriers ? En attendant le rapport officiel des médecins légistes, des sources proches de ces derniers, renseignent que les cambistes n’ont pas été tués par balle, ni par arme blanche. Ce qui veut dire, constatent nos sources, qu’ils pourraient être victimes d’un empoisonnement.

Source : L’Observateur
Selon des sources proches des blouses blanches, les deux cambistes, à savoir, Alla Faye et Mbaye Ndour, auraient rendu l’âme suite à un empoisonnement. C’est du moins ce que nous confirment nos sources. Et pour illustrer leurs propos, elles ajoutent «qu’aucune blessure n’a été constatée sur leur corps. Pour l’instant, nous sommes sur la piste d’un empoisonnement». Toutefois, les médecins légistes n’ont pas encore révélé les résultats de l’autopsie aux familles des victimes. Ces dernières font le pied de grue devant la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec chaque jour : «Nous attendons avec impatience le corps de notre parent. Chaque jour, les médecins nous font savoir qu’ils n’ont pas encore fini leurs analyses. Mais nous pouvons, pour l’instant, affirmer qu’ils n’ont pas été tués par balle, ni par arme blanche, d’après les premières informations que nous avons collectées à l’hôpital», raconte un neveu de l’une des victimes. De sources policières proches de l’enquête, on refuse de faire tout commentaire sur l’autopsie et l’enquête. Rappelons que les cambistes, portés disparus depuis le 8 janvier, ont été retrouvés morts et ligotés dans la malle d’une voiture Mercedes de couleur blanche immatriculée TH-7033 à Liberté VI extension. Depuis, ils sont entre les mains des médecins pour les besoins de l’autopsie. Et des sources policières soulignent que les meurtriers des cambistes doivent être pris dans les mêmes filets que les braqueurs de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) de Korogho (Côte d’Ivoire). Car, les mêmes sources renseignent qu’ils (les braqueurs) devaient échanger un milliard de francs Cfa sur le sol sénégalais.


À voir aussi

 ODD: La plus Grande leçon du Monde lancée devant les élèves de Dakar  

Le Ministère de l’Education nationale (MEN) a présidé le lancement de « la plus Grande Leçon …

Rapatriement des biens culturels africains: Macky prône un dialogue apaisé  

Le Président Sall est favorable à un dialogue apaisé sur le rapatriement des biens culturels …