Mme Aminata Tall Présidente du Cese

MEURTRE FATOUMATA M. NDIAYE Le CESE exige des sanctions avec toute la rigueur de la loi

Le Conseil économique, social et environnemental a appris avec stupeur et consternation, l’agression tragique dont été victimes, ce 19 novembre 2016 à son domicile, Mme Fatima Moctar Ndiaye, Vice-présidente du Conseil, ainsi que son fils. Ainsi, le CESE exige des autorités des sanctions avec toute la rigueur de la loi.  

 Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Conseil dit condamner fermement cet ‘’acte ignoble’’ que rien ne saurait justifier et dont la cruauté est à l’antipode des valeurs d’humanisme, de respect et de considération pour la vie et d’être humain incarnées par Mme Fatoumata Moctar Ndiaye. Le Cese exhorte les autorités compétentes à procéder, avec diligence, aux investigations nécessaires pour que le ou les auteurs de cette barbarie soient identifiés et sanctionnés avec toute la rigueur de la loi. Le Conseil témoigne également sa compassion et sa solidarité à la famille éplorée et partage avec elle la douleur occasionnée par cette perte incommensurable. Il lui adresse, ainsi qu’au Président de la République et à l’ensemble de la nation sénégalaise, ses condoléances les plus attristées tout en priant pour le repos de l’âme de l’illustre disparue. A rappeler que la vice-présidente du Conseil économique, social et environnementale (CESE) a été retrouvée morte égorgée dans sa chambre, samedi matin, à son domicile de Pikine, dans la grande banlieue dakaroise. Son présumé meurtrier et chauffeur a été arrêté. Le meurtre de Mme Ndiaye intervient alors qu’elle était en période de veuvage, après le décès de son époux,  il y a de cela quelques semaines.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

INVESTITURE AUX LEGISLATIVES- La Cojer d’Oussouye écarte le coordinateur de l’APR

Le coordinateur de la Cojer de Djimbéring, Ibrahima Diallo, membre aussi de la Cojer du …