Accueil / TECHNOLOGIES / Microsoft dévoile la Xbox One X, la plus puissante des consoles

Microsoft dévoile la Xbox One X, la plus puissante des consoles

Cette version musclée de la Xbox One veut se rapprocher des performances des PC gaming. Elle sortira le 7 novembre pour 499 euros.

À Los Angeles

On la connaissait sous le nom de code «Scorpio». La version améliorée de la console Xbox One a désormais un nom définitif: Xbox One X. Microsoft a dévoilé ce qu’il surnomme «la bête» dimanche lors d’une conférence organisée à Los Angeles. Définie comme la console de jeu la plus puissante jamais créée, la Xbox One X sortira le 7 novembre. Son tarif sera de 500 euros, soit 200 euros de plus que la version classique.

«Il ne s’agit pas d’une nouvelle génération de console. Mais ce n’est pas non plus une simple mise à jour. Nous avons changé une majeure partie des composants», explique Hugues Ouvrard, directeur de Xbox France. La promesse de la Xbox One X est de se rapprocher des performances des PC dédiés aux jeux vidéo pour un tarif presque deux fois moindre. La console est capable de diffuser des images en ultra haute définition (4K), à condition de disposer d’un téléviseur compatible. Microsoft promet qu’un bond graphique sera aussi visible sur les télévisions HD traditionnels. Tous les nouveaux jeux sortant sur les consoles de l’Américain seront plus performants sur la Xbox One X. A contrario, aucun titre ne sera exclusif à cette nouvelle plateforme de jeu.

Microsoft ne s’en est jamais caché. Avec la Xbox One X, il cible explicitement les joueurs les plus technophiles, désireux de posséder le meilleur matériel et prêts à y mettre le prix. «À Noël, nous devrions continuer à vendre majoritairement des Xbox One classiques, dont nous réfléchissons à faire passer le prix à 250 euros. Mais très vite, la One X va représenter une part importante de notre activité», parie Hugues Ouvrard. Le cabinet IHS estime que cette part sera de 10% sur le dernier trimestre 2017, soit 500.000 ventes dans le monde.

Sony a appliqué une stratégie similaire l’an dernier avec la PlayStation 4 Pro, commercialisée à 399 euros. «Cette différence de 100 euros entre ces deux consoles se justifie, car la Xbox One X est 40% plus puissante», affirme Hugues Ouvrard. La PlayStation 4 Pro avait atteint jusqu’à 20% des ventes totales de PlayStation 4, avant de souffrir d’un manque de stock.

Des versions intermédiaires

Ces versions intermédiaires sont une première dans l’histoire des consoles de salon. Mais elles deviennent nécessaires pour que ces machines de jeu, dont l’espérance de vie commerciale frôle les dix ans, ne soient pas trop distancées par les PC gaming. Ces derniers séduisent un nombre de plus en plus important de joueurs grâce à leur puissance galopante. Cette double proposition au sein d’une même famille de consoles permet aussi de satisfaire deux types de publics. D’un côté, les technophiles, qui cherchent avant tout la performance brute, se tourneront vers les versions les plus évoluées. Le public pour qui le prix reste un critère essentiel d’achat, ira lui vers les modèles classiques. Autre avantage des versions intermédiaires: elles boostent les revenus des constructeurs de consoles, alors que le prix de ces machines tend à diminuer à mesure de leur vieillissement.

Microsoft ne diffuse plus de chiffres de vente pour sa Xbox One. Les analystes estiment que sa base installée est presque deux fois moindre que celle de la PlayStation 4, qui vise les 78 millions de ventes d’ici fin mars. La Xbox One X pourrait-elle changer la donne? «À ce stade, nous ne pensons pas que cette console puisse relancer significativement les ventes de la marque Xbox en dehors des États-Unis et du Royaume-Uni», où Xbox est au coude à coude avec PlayStation, parie le cabinet IHS. L’Américain s’est pourtant significativement renforcé du côté des jeux, le point clé du marché des consoles. Il s’est assuré des exclusivités, totales ou temporaires, sur une vingtaine de titres prévus pour ces prochains mois.

«En France, la Xbox est traditionnellement deuxième du marché et nous ne cherchons pas à devenir numéro un. La ‘guerre des consoles’ est avant tout une invention médiatique», affirme Hugues Ouvrard. «Pour nous, le point principal est l’engagement. Nous préférons avoir une base installée moindre, mais avec une communauté de joueurs fidèle et connectée sur nos services en ligne Xbox Live.» Microsoft compte plus de 50 millions d’utilisateurs mensuels de cette plateforme de service en ligne disponible sur ses consoles et sur PC, qui permet d’acheter des jeux en version numérique ou de jouer en ligne contre un abonnement de 60 euros par an. Au dernier trimestre, les transactions se sont élevées à un milliard de dollars, soit 18% de plus que l’an passé.

figaro

À voir aussi

VIDEO -Vérone Mankou : LE STEVE JOBS AFRICAIN

On le surnomme le Steve Jobs africain pour avoir réussi l’exploit de créer la première …

Un Sénégalais à la tête d’un centre de recherche de Google à Accra

Moustapha Cissé, un ingénieur informaticien sénégalais, a été choisi pour diriger le centre de recherche …