70ce9872aeda761ce772eea1f978a9c373b26479

Migraine : un risque accru de maladie cardiovasculaire chez les femmes

Les femmes migraineuses seraient plus à risques de souffrir de maladies cardiovasculaires et d’en mourir.

La migraine favoriserait le risque de maladies cardio-vasculaires chez les femmes, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale British Medical Journal . Leur risque d’en mourir serait augmenté de 50%.

Les chercheurs de l’université de Berlin en Allemagne ont mené une étude pour comprendre s’il existait un lien entre migraine et risques de maladies cardiovasculaires . Ils ont analysé les données médicales de 115 541 femmes âgées de 25 à 42 ans, en particulier les maladies cardiovasculaires majeures, comme l’infarctus du myocarde, l’ accident vasculaire cérébral (AVC) ou une maladie cardiovasculaire fatale.

Les femmes migraineuses sont plus sujettes aux maladies cardiovasculaires

Pendant les 12 ans de la durée de l’étude, les chercheurs ont observé que 15 % des participantes ont signalé une migraine diagnostiquée. Ce chiffre correspond aux taux recensés de personnes souffrant de migraine. Les scientifiques ont aussi compté 1 300 cas de maladies cardiovasculaires, dont 223 mortelles.

Les conclusions de cette étude révèlent que pour les femmes migraineuses, le risque de mortalité précoce est augmenté de 50 %, celui d’infarctus de 39 % et celui d’AVC de 62 %.

Les maladies cardiaques tuent plus que le cancer

Comprendre les facteurs de risque de ces pathologie est indispensable, car les maladies cardiovasculaires provoquent en Europe deux fois plus décès que les cancers et tuent environ 4 millions de personnes par an. 1,8 million souffrent de maladies coronariennes, un million des suites d’un AVC et 1,2 d’autres maladies cardiaques.

En France, selon les données de la Haute autorité de santé (HAS) environ 100 000 personnes sont touchées par un infarctus, ou une crise cardiaque. Si la prise en charge a permis, en dix ans, de réduire la mortalité, 13% des malades meurent encore. Seule une détection précoce permettrait de réduire ce bilan.

Auteur: Agathe Mayer – TopSante

Voir aussi

telechargement-15

Gamou 2016 : Al Amine plaide l’équipement de l’hôpital Abdoul Aziz Dabakh de Tivaouane

C’est une doléance formulée hier, en marge du comité régional de développement en vue du …