Accueil / POLITIQUE / Mimi Touré  » il faut dépassionner le débat sur la traque des biens mal acquis

Mimi Touré  » il faut dépassionner le débat sur la traque des biens mal acquis

L’ancienne Première ministre Aminata Touré trouve que la traque des biens mal acquis se déroule normalement, mais que le travail du gouvernement ne se résume pas à cette seule tâche. Pour Mimi Touré, il est temps de dépassionner ce sujet et de laisser la justice faire son travail. Invitée de l’émission Grand Jury de la Radio futurs média , l’ex chef du gouvernement  de Macky Sall a  fait savoir   que la réalité politique oblige à tout prétendant à la magistrature suprême d’aller chercher des alliés.
  A l’en croire, les dossiers de justice ne doivent pas prendre le rythme journalistique, notamment d’avoir de quoi faire la Une tous les matins. Trouvant ainsi qu’il y avait une certaine routine dans cette affaire, elle a indiqué que «l’activité du gouvernement ne se résume pas à la traque des biens mal acquis». Qui plus est, selon elle, il n’est pas question de présenter les choses telles que le souhaite l’opposition, dans la mesure où le gouvernement se déploie dans d’autres activités, à savoir le développement de l’économie, de l’agriculture, etc. Suffisant pour celle qui a lancé cette traque des biens mal acquis de dire «qu’il faut dépassionner ce sujet et se dire qu’on est maintenant dans un monde où la reddition des comptes est devenue une réalité». Parlant de la transhumance, du retournement de veste tant décrié par nombre de Sénégalais, Mimi Touré admet «qu’il est évident qu’il faut de l’éthique partout, dans la manière de gérer votre propre foyer, au travail, en politique, dans la gouvernance». Toutefois, elle a convoqué la réalité politique pour justifier les nombreux cas de transhumance constatés en prélude aux prochaines joutes électorales. Pour elle, «si vous voulez gagner des élections, c’est normal d’aller chercher des alliés». Poursuivant son propos, Aminata Touré d’apprendre que «tant qu’il y aura des politiciens, et de la politique, vous aurez des alliances, des gens qui iront ensemble pendant un moment, qui se sépareront». Mieux, et convaincue que la politique est ainsi faite, que ce soit au Sénégal ou partout ailleurs de par le monde, elle a affirmé que «c’est comme ça qu’on arrive au pouvoir, il n’y a pas une autre manière d’arriver au pouvoir».
Rewmi.com/FBF

À voir aussi

DJIBO KA SUR LA SITUATION SOCIALE ET ECONOMIQUE DU SENEGAL « Il faut que ce pays soit dirigé par un socialiste »

Le Secrétaire général de l’Union pour le Renouveau démocratique (URD), Djibo Leyti Ka, a lâché …