Accueil / Contributions / Mimi Touré: La militante et la Femme d’Etat à la tête du C.E.S.E
Aminata Touré, à Dakar, en avril 2014. © AFP

Mimi Touré: La militante et la Femme d’Etat à la tête du C.E.S.E

Le Président Macky SALL vient de nommer Aminata TOURE l’ancienne Ministre de la Justice, et ancienne Première Ministre-la deuxième femmeàoccuper ce poste après MameMadior BOYE, à la tête du Conseil Economique Social et Environnemental du sénégal.

Cette nomination récompense, à juste titre, une femme de devoir, un cadre d’une rare compétence.Elle est, non seulement, titulaire d’un PHD (Doctorat américain) mais, en même temps, elle a été une grande militante, toujours engagée dans toutes les luttes du peuple sénégalais, et cela, depuis sa tendre jeunesse aux lycées Gaston Berger et Van Vollenhoven, ces viviers de l’intelligentsiasénégalaise.

A l’époque, au sortir des grands évènements de mai 1968, ces journées historiques qui ébranlèrenttous les Etats du monde, jusque dans leurs fondations. Cette période auraété formatrice pour toute une jeunesse sous la férule de grands frères, d’ainés, de vrais patriotes et militants sincères engagés.

Partie en Europe poursuivre ses études, elle va militer à l’AESF (Association des Etudiants Sénégalais de France), organisation qui après les indépendances  en Afrique remplacera la FEANF (Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France)qui était l’organisation supranationale regroupant tous les étudiants d’Afrique sub-saharienne, dont les pays étaient encore des colonies françaises.

Ensuite, elle ira militer dans cette grande école qu’a été la LCT (Ligue Communiste des Travailleurs) en France. Elle y apprendra beaucoup de choses : la patience, l’organisation, la (les) méthode(s), et surtout la « théoria »ce qui lui sera fort utile pour arriver à déchiffrer les complexités des situations sociopolitiques, de construire des stratégies afin comme l’a dit Karl Max de « transformer le monde » et non seulement de se contenter de l’interpréter en référence à la XIIe thèse du grand philosophe allemand Ludwig Feuerbach.

Cette grande expérience, une fois rentrée au Sénégal lui servira pour développer avec ses camarades militants, le courant trotskyste dans notre pays.

En 1989, lorsque le bloc stalinien s’effondra avec la disparition du mur de Berlin, effet de la combinaison de la « Perestroïka » et de la « Glasnost » de MikhaelGorbachev,beaucoup de révolutionnaires, au lieu de mettre bas le drapeau comme tant d’autres, imaginèrent de nouvelles formes de combats, d’autres pratiques politiques pour préparer un Grand Soir démocratique, et non pas une nouvelle Révolution d’Octobre bolchevique. C’est ainsi qu’elle deviendra la directrice de la campagne présidentielle de Landing Savané, le dirigeant  catalogué maoïste de And-Jef MRDN,lors des élections de 1993.

Elle y apprendra au contact des électeurs beaucoup de choses sur ce qu’il faut bien appeler la « phénoménologie électorale ».

Cela lui servira plus tard quand elle fitl’une des plus grandes rencontres de sa vie avec le Président Macky SALL. Ils se fréquentent, échangent, dressent des stratégies et construisent même l’ébauche d’une « technologie politique » ensemble tous les deux.

Quand Macky SALL démissionne de son poste de Président du parlement et du Parti Démocratique Sénégalais, et lance son appel du 18 juin 2009, avant de créer l’A.P.R (Alliance Pour la République),Mimi TOURE est à ses côtés comme membre fondatrice.

A juste titre Macky SALL lui confiera le poste très stratégique de directrice de sa campagne présidentielle. Pendant la campagne du futur Président de la République, ils traversent le Sénégal du nord au sud, pendant que les autres leaders de l’opposition s’enlisent à la Place Tahrir (pardon la Place de l’Indépendance). Une tournée aussi vaste crée des liens, des souvenirs, une amitié, une complicité et surtout produit au contact des citoyens de toutes origines sociales,des idées salvatrices.

En mars 2012, elle est nommée Ministre de la Justice avec un objectifcentrale :la lutte contre les biens mal acquis, et pour la reddition des comptes, campagne qui visedes personnalités ayant occupédes responsabilités publiques dans l’ancien régime libéral.

Le premier gros poisson pris dans la nasse est Karim Meïssa WADE, tout puissant Ministre d’Etat, sous le règne de son père,« Ministre du ciel et de la terre » comme l’opinion publique l’avait surnommé. Après avoir participé à la restaurationde la CREI avec le soutien du Président Macky SALL, elle propose au bout de quelques mois « d’accélérer la cadence » avec sa fonction de Premier Ministre du Sénégal.

Personne n’a été surpris qu’elle soit nommée Premier Ministre.

Elle qui connait si bien le système des Nations Unies disposait de toutes les compétences requises pour occuper cette station où elle ne déméritera point.

Car, cette dame, est une vraie femme d’Etat.

Mimi TOURE à ce poste prestigieux de Présidente du C.E.S.E a certainement du pain sur la planche. Mais tel que nous la connaissons depuis si longtemps, nous ne douterons guère de son côté intrépide, de sa sincérité, de sa combativité, de son engagement, de sa grande expérience des hommes et des femmes, sans oublier ses grandes compétences, toutes ces grandes qualités que Dieu lui a accordées. Nous sommes sûrs qu’elle élargira la « perspective » du C.E.S.Edu Sénégal, car cette institution doit devenir dans le futur un apporteur d’idées, inclusifpour lesdétenteurs du pouvoir d’Etat.

Et nous plaçant dans la « prospective », nous pensons qu’avec Mimi TOURE on a encore rien vu, car le meilleur reste à venir.

Chère amie, bonne chance.

 

Ousmane DEME

Militant de l’Alliance Pour la république (APR)

Secrétaire Général de NATION CITOYENNE

ousssmanedeme@gmail.com

À voir aussi

FASO, VENT DEBOUT !

La fin du paradoxe au Burkina ? Le feu nourri des terroristes encagoulés n’a eu qu’un …

Aux noms d’Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang, je vous félicite monsieur le Président !

Le Conseil constitutionnel vient de valider les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 24 février …

Un commentaire

  1. Ndiaye Elhadj Sory

    Une grande dame de fer batante pour la cause de tous les citoyens sénégalais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.