une a guerre-2-1

Mimi Touré se rebelle et se fait débarquer de son vol pour les USA

L’Aéroport Léopold Sédar Senghor a été le théâtre d’un spectacle inédit, ce dimanche matin. L’ancien Premier ministre du Sénégal, Mme Aminata Touré dite Mimi, qui devait se rendre aux Usa par un vol de Delta, a refusé de se soumettre aux procédures sécuritaires en vigueur. En effet, les agents chargés de la sécurité ont demandé à Mme Aminata Touré de sacrifier aux formalités d’usage et de sécurité. Sa réponse a été sèche et sans appel. « J’ai eu à diriger près de 40 ministres, je suis ancien Premier ministre, je ne peux pas me soumettre à ces procédures », lance-elle à la figure des agents. Il s’en est suivi des échanges houleux à l’aéroport entre Mimi Touré et le personnel de la compagnie Delta. Elle a tenté, en vain, des coups de fil de gauche à droite pour passer entre les mailles des filets sécuritaires. Mais c’était sans compter avec la rigueur et la détermination des responsables de la compagnie américaine, qui ont dit « niet » à Mme le Premier ministre.

Des informations recoupées auprès d’autres sources aéroportuaires confirment les faits. Mieux, elles précisent, que dans pareilles situations, les autorités qui devaient embarquer dans les vols de Delta, une fois qu’elles quittent le salon d’honneur, elles passent par la salle « Delta » pour les procédures sécuritaires. Mais, Mme Aminata Touré, selon nos interlocuteurs, présents au moment des faits, a refusé de passer par cette salle. Elle a demandé au chauffeur d’aller directement vers l’avion. Selon toujours igfm, elle aurait même réussi à monter dans l’avion. Mais grâce à la vigilance du chef d’escale de Delta, qui a constaté cette faille sécuritaire, a tout simplement débarqué Mme Aminata Touré de l’avion. Finalement, le vol qui était prévu à 12 heures, est parti sans elle à 13h. Finalement, elle a été laissée en rade par la compagnie américaine.

…Les précisions d’Aminata Touré…

Mais l’ancien Premier ministre assure avoir personnellement choisi d’abandonner le vol de Delta Airlines confrontée à l’insolence du chef d’Escale de l’ISDS qui a manqué de courtoisie. « Il est particulièrement insolent, ce monsieur », a-t-elle lâchée avant de déplorer «  ce second contrôle » des Américains alors qu’un premier a été déjà effectué par les services de sécurité Sénégalais. « Je pense que nos services de sécurité sont suffisamment compétents. Ce contrôle doit suffire. Au Nigéria, je vous apprends en passant, que ce second contrôle n’existe pas. Ils ne peuvent pas tout se permettre. Je rappelle qu’effectivement, j’ai respecté toutes les procédures. J’avais subi le contrôle. D’ailleurs, je n’ai pas été débarquée. C’est moi qui ai choisi de quitter l’avion et de rentrer chez moi. »   L’envoyée spéciale du Président de la République d’ajouter que la compagnie a le défaut de traiter avec irrespect ses clients. « Il faut qu’ils traitent leurs passagers avec respect », dira-t-il notamment. Elle précise n’entretenir aucun problème avec les États-Unis. D’ailleurs, son voyage ne sera décalé que de quelques heures. « Je vais voyager, aujourd’hui, à bord d’un autre vol…»

Voir aussi

telechargement-7

ME AÏSSATA TALL SALL  “Le 25 janvier, on passera aux choses sérieuses ”

“Ce renvoi s’explique parce que nous appelons, dans notre jargon judiciaire et de procédure, la …