ECONOMIE

MISE EN ŒUVRE DES REFORMES- LES ETATS UNIS INCITENT LE SENEGAL A ACCELERER LA CADENCE

  • Date: 13 juillet 2016

L’Ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal James Zumwalt a demandé au gouvernement du Sénégal d’accélérer la mise en œuvre des réformes de l’Acte III de la décentralisation. Le diplomate américain s’exprimait hier, mardi 12 juillet, lors de la cérémonie d’ouverture de la revue annuelle conjointe du portefeuille entre l’Usaid et le Sénégal.

«Nous incitons le gouvernement du Sénégal à accélérer la mise en œuvre des réformes de l’acte III de la décentralisation en augmentant les affectations budgétaires aux communautés locales». Ces propos sont de James Zumwalt, Ambassadeur des Etats unis d’Amérique au Sénégal. Il s’exprimait hier, mardi 12 juillet lors de la cérémonie d’ouverture de la revue annuelle conjointe du programme de coopération entre le Sénégal et les Etats-Unis.

A son avis, les réformes entreprises dans le cadre de l’acte 3 de la décentralisation peuvent améliorer de façon significative les services publics en élargissant le rôle des communautés locales dans la prestation des services de base. Sous ce rapport, il informe que  l’Usaid est prête à aider le Sénégal, grâce à un nouveau projet visant le renforcement des capacités de gestion d’une cinquantaine de collectivités locales à Kédougou et en Casamance en 2016.

Soulignant que le Sénégal a fait des progrès impressionnants au niveau de l’amélioration des investissements privés, le diplomate américain relève en revanche, la nécessité de mener des  réformes importantes.

«On peut notamment mentionner une nouvelle politique foncière qui ouvrira de nouvelles opportunités aux investissements privés dans le secteur agricole. Nous espérons que les recommandations de la commission nationale de réforme foncière favoriseront un accès élargi à la propriété foncière notamment pour les petits propriétaires, les femmes et les investisseurs et qu’elles seront adoptées et mises en œuvre rapidement», suggère-t-il.

Par ailleurs, M Zumwalt estime qu’il faut augmenter les prêts dans le secteur de l’agriculture pour stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté.
«L’un des moyens importants d’encourager l’investissement privé dans l’agriculture est d’augmenter les prêts agricoles en incitant les banques à prendre davantage de risques, tout en réduisant les distorsions du marché financier. L’un des moyens recommandés par l’Uemoa, pour y parvenir  est d’augmenter la part du secteur privé dans le capital des banques qui opèrent dans ce secteur», a-t-il soutenu .

Il note en outre que les progrès concernant la mortalité maternelle sont à la traine par rapport à d’autres progrès spectaculaires en termes d’indicateurs de santé nécessaires pour atteindre les objectifs ambitieux du Sénégal en matière de croissance économique.

69 milliards F Cfa en 2015

Présidant la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, le Ministre de l’économie, des finances et du plan, Amadou Ba a rappelé que ce programme bilatéral qui a débuté en 1961, s’est intensifié au fil des années pour atteindre un montant cumulé d’environ 1160 milliards de francs Cfa  en 2015.

Selon lui,  le montant des engagements sur la période 2010-2015 s’élève à environ 649,84 millions de dollars américains, soit environ 357 milliards de francs Cfa.
L’aide des Etats Unis au Sénégal à travers l’Usaid s’élève à 69 milliards de francs Cfa pour l’année 2015.

Sud quotidien

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15