Accueil / Education / Mise en place du redemeas- Une alternative à l’emploi des jeunes

Mise en place du redemeas- Une alternative à l’emploi des jeunes

Des jeunes ont mis en place, le Réseau des Etudiants pour le Développement agropastoral, Mine et Energie alternative du Sahel (REDEMAES). Le coordonnateur du mouvement, Youssoufa Camara, de souligner que cette structure est mise en place dans le cadre de rejoindre l’Etat dans sa volonté d’accompagner les jeunes à trouver les pistes du marché de l’emploi.

« Convaincus du chômage de jeunes intellectuels sortants des écoles de formation, supérieures, académiques et techniques, sans aucune expériences de la vie professionnelles, nous nous sommes engagés dans la contribution multisectorielle de la vulnérabilité des populations, en abordant une stratégie alternative à caractère socio-éducatif et environnemental, pour œuvrer à l’amélioration et à la participation citoyenne pour renforcer les jeunes acteurs à la base dans la lutte contre les problèmes auxquels est confronté la zone sahélienne », a déclaré Youssoufa Camara, coordonnateur du REDEMEAS. Selon lui, il est difficile qu’on vous appelle et, tout de suite, qu’on vous donne un emploi. Sauf si vous avez une expérience certaine or, l’expérience ça ne s’enseigne pas. La première difficulté à laquelle sont confrontés les aspirants à l’emploi, est qu’on offre l’emploi, mais on vous dit qu’on veut quelqu’un qui a 5ans d’expérience. Or, si vous n’avez pas beaucoup de stages, vous n’avez pas cette expérience-là, et on donne directement l’emploi à ceux qui ont de l’expérience.

Aujourd’hui, c’est la difficulté pour les étudiants. « Nous avons pensé que dans le cadre de l’employabilité des jeunes, il y a quelque chose qui manque, il y a de bonnes volontés, l’état est en train de faire quelque chose et les organisations aussi. Mais la seule chose qui manquait, c’est de responsabiliser les étudiants eux-mêmes, de faire de telle sorte qu’ils prennent leur destin en main, qu’ils puissent eux-mêmes se frayaient des pistes pour aller vers la route, pour avoir l’information, pour avoir la notion de recherche de l’emploi, pour au moins identifié qui offre l’emploi et comment», a-t-il fait savoir. Et ajoute que ce réseau va leur permettre, à partir d’eux, de s’entraider mutuellement, de se soutenir, de créer une solidarité par rapport à eux, pour pousser les uns et les autres à se donner les chances de trouver de l’emploi. Car, dit-il «  l’homme est le remède de l’homme ».

Pour M. Camara, une seule connaissance ne suffit pas à un homme pour pouvoir se faire une place dans l’espace de la marche de travail. « Quand on est un mécanicien, on a besoin d’avoir des notions de comptabilité, on a besoin d’avoir des notions d’entreprenariat sinon, à beau avoir de l’argent, si vous ne savez pas entreprendre, si vous n’avez pas des notions de comptabilité, d’économie, l’argent que vous recevrez ne sera peut-être pas utile parce que vous ne savez pas comment l’utiliser dans l’avenir. Donc vous avez besoin d’un complément en termes d’économie ou de comptabilité », a-t-il souligné. Ibrahima Fall, Président de l’organisation d’appui aux jeunes opérateurs économique pour la gouvernance locale, de son coté, de noter une satisfaction de voir de jeunes étudiants constituer un réseau. « je suis satisfait de voir de jeunes étudiants créer un cadre d’échange entre eux, et qui leur permet de favoriser des valeurs de solidarité pour la promotion de l’emploi des jeunes diplômés, et aussi faciliter leur insertion, en plus d’aider d’autres jeunes non diplômés dans le secteur agropastoral », at-t-il fait savoir. Et promet de les appuyer en conseil d’orientation pertinente pour faciliter la réussite de leur mission.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

L’«Ericsson Innovation Awards» remporté par des étudiants de l’Ucad

Le 1er prix du concours annuel «Ericsson Innovation Awards» a été remporté par les étudiants …

Les métiers de la communication à l’honneur : les spécialistes vont expliquer leurs pratiques et lever les préjugés

L’Ecole Supérieure de Journalisme, des Métiers de l’Internet et de la Communication (E-jicom) organise la …