Accueil / POLITIQUE / MOBILISATION CONTRE LE PARRAINAGE Des milliers de Rufisquois vont rallier Dakar

MOBILISATION CONTRE LE PARRAINAGE Des milliers de Rufisquois vont rallier Dakar

A Rufisque, l’heure est à la mobilisation générale pour barrer la route au parrainage. Face à ce combat citoyen, la vieille ville ne compte pas être en reste. Les détracteurs du parrainage promettent de railler Dakar pour se battre à côté de l’opposition.

Selon Omar Faye de Leral Askan Wi qui s’est fendu d’un communiqué, il est temps que les présidents respectent leur peuple et sachent que le pays ne leur appartient pas, mais qu’il leur a été simplement confié. Donc, il n’est pas normal que chaque président élu essaie de faire de notre Constitution un instrument de légitimation de son pouvoir avec d’incessants tripatouillages. Il est temps que cela cesse ! Ainsi, pour mettre un terme à cette situation qui risque de plonger le Sénégal dans la tourmente, Omar Faye et ses camarades ont mené une campagne de sensibilisation de l’opinion avec des portes à portes pour faire comprendre aux populations les véritables raisons qui expliquent ce parrainage que Macky Sall veut imposer aux populations.
Ainsi, Rufisque qui a toujours joué les grands rôles dans les combats démocratiques du pays, sera une fois de plus aux avant-postes pour dire non à cette ‘’loi scélérate’’. C’est pourquoi des milliers de Rufisquois seront devant les grilles de l’Assemblée dès les premières lueurs de l’aube pour crier leur amertume et leur désapprobation face à cette énième tentative de privatisation du pouvoir par le régime de Macky Sall. D’ailleurs, si Macky Sall était convaincu du bien-fondé de cette loi, il n’aurait pas quitté le Sénégal pour aller se réfugier en France. Cela traduit un manque de respect et de considération pour son pays, car aucune raison ne peut justifier son absence du territoire national en ces périodes d’incertitude.

Quant à l’interdiction du Préfet de Dakar, il soutient, mordicus, que cela ne les intéresse pas car, c’est Macky qui les intéresse.

Omar Faye s’est également intéressé à la situation de Karim Wade. Il reste convaincu que ce dernier devrait être parmi nous au Sénégal. C’est une bonne occasion car, à l’en croire, ‘’quelqu’un qui peut quitter le Qatar pour le Koweït, peut faire de même pour le Sénégal’’.
Il lui demande surtout de rentrer au bercail si tant est qu’il pense encore être candidat, car ‘’les mobilisations par Whatsapp et les téléphones, on n’en veut plus’’.

Georges Emmanuel Ndiaye

À voir aussi

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son …

Affaires Karim, Khalifa et Imam Ndao: Amnesty International épingle le Sénégal

Dans son rapport sur l’examen périodique universel des Nations-unies, Amnesty international  met en doute l’indépendance …