Accueil / ECONOMIE / Modernisation des villes du Sénégal Un accord de financement d’un montant de près de 80 milliards de F CFA

Modernisation des villes du Sénégal Un accord de financement d’un montant de près de 80 milliards de F CFA

Amadou Bâ, Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, a signé avec la Banque Islamique de Développement (BID), un accord de financement d’un montant de près de 80 milliards de F CFA à Washington DC, à l’occasion des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale. Il s’inscrit dans le programme de la poursuite du Programme de Modernisation des Villes du Sénégal, selon un communiqué du Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement (MITTD).

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement  (MITTD) M. Abdoulaye Daouda Diallo. « Ce financement est destiné à la poursuite du Programme de Modernisation des Villes du Sénégal (PROMOVILLES). Ce programme consiste à  contribuer au renforcement de la décentralisation pour promouvoir le développement économique et social du pays », a fait savoir le Ministre.

Selon M. Diallo, sur le plan sectoriel, le Projet vise à augmenter le taux d’équipements collectifs et les ressources financières propres des collectivités locales. « Plus spécifiquement, le Projet permettra d’améliorer, dans les villes retenues, le niveau de service des voiries et les conditions de transport ; l’optimisation de la gestion des territoires communaux ; et le cadre de vie, la visibilité et la sécurité nocturne ainsi que les conditions de travail des femmes et l’employabilité des jeunes », a-t-il laissé entendre.

Ainsi, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, M. Amadou Bâ, de son coté, de rappeler que le financement de la Banque Islamique de Développement interviendra pour la voirie routière dans les villes suivantes : Guédiawaye, Pikine, Dakar, Rufisque, Mbour, Touba et Tambacounda. « En plus de la voirie et ses dépendances, il est également prévu le reprofilage et la couverture du canal de l’Ouest à Rufisque, sur un linéaire de 975 ml avec la construction de pompage ; la réalisation d’ouvrages de drainage (aménagement de bassins et réalisations de canaux de drainage vers la mer) pour certaines zones inondables des communes de Yeumbeul Nord et Sud et Malika ; la réalisation d’une digue route à Matam entre le premier pont de Matam et le quartier Nawel sur un linéaire de 3,75 Km », a déclaré le Ministre .

Pour mémoire, avec le concours financier de la Banque Islamique de Développement, 4 projets sont en cours de mise en œuvre dans le domaine des infrastructures routières. Il s’agit des travaux de construction de la VDN section 2 sur 8 km en 2×2 voies, avec des ouvrages spéciaux comme le viaduc et bowstring de Cambérène ; des travaux de réhabilitation de la route nationale n°2 sur la section Ndioum-Goléré (69 Km) ; des travaux de réhabilitation de la route nationale n°2 sur la section Goléré-Thilogne (68 Km) ; des travaux de réhabilitation de la route nationale n°7 sur la section PK120-Mako (63 Km).

Khady Thiam COLY

À voir aussi

PME- Les acteurs sensibilisés sur les démarches de prévention des difficultés

Prévention des difficultés des entreprises, formalisation des petites et moyennes entreprises sont, entre autres, les …

Électrification au Sénégal Huit centrales photovoltaïques de 17 MW livrées en juillet 2018

La société Vinci Energies a été retenue par la Senelec pour la réalisation de huit …