Accueil / POLITIQUE / Modification du code électoral: Le FRN en état de légitime défense démocratique

Modification du code électoral: Le FRN en état de légitime défense démocratique

Le Front démocratique et social de résistance nationale (FRN), qui regroupe l’essentiel des partis de l’opposition, n’a pas rendu les armes. Le FRN invite les forces vives de la nation à faire barrage au projet de loi électorale sur le parrainage soumis à l’Assemblée nationale lundi prochain.

Le gouvernement a saisi l’Assemblée nationale en procédure d’urgence pour l’introduction du parrainage dans le Code électoral. Les députés sont convoqués en séance plénière, lundi prochain, pour examiner le projet de loi portant révision du Code électoral. Mais auparavant, la  loi va passer ce matin en Commission des lois. « Fidèle à sa méthode éculée, alternant ruse et violence, Macky Sall s’apprête à imposer à un Parlement soumis, le vote d’une loi sur mesure qui généralise l’exigence d’un parrainage aux candidats à toute élection nationale ou locale », s’indigne le FRN, dans une note parvenue à notre rédaction.

Selon Decroix et Cie, il s’agit là d’une manipulation politicienne de plus, cousue de fil blanc et qui vise à supprimer tout risque de défaite au second tour en choisissant lui-même ses futurs adversaires lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019. « En comptant sur sa majorité parlementaire mécanique, usurpée à l’aide d’un scrutin frauduleux, pour pouvoir fixer seul et de façon autoritaire les règles du jeu électoral, Macky Sall persiste à violer la Constitution de la République, compromettant ainsi gravement la stabilité politique et la sécurité du pays. Ce que personne n’a le droit de faire. »Et le FRN jure de ne tolérer un pareil comportement de dictateur émergent en démocratie et ne saurait donc être toléré par les patriotes et démocrates du Sénégal.

C’est pourquoi, le FRN adresse une mise en garde solennelle à Macky Sall et lance un appel pressant à tous les citoyens du pays et de la diaspora à se considérer en état de légitime défense démocratique. « Nous  invitons le peuple à s’unir, s’organiser et à agir ensemble pour mettre en échec le plan machiavélique du Président sortant  et à intensifier la résistance nationale», exhorte le FRN.

La loi sur le parrainage, votée le 19 avril, imposait aux candidats à la prochaine présidentielle un parrainage de 0,8% du corps électoral. Mais à la date du 6 juin 2018, le chef de l’Etat a adressé une lettre au président de l’Assemblée nationale pour retirer le projet de loi portant révision du Code électoral déposé à l’Assemblée nationale, depuis le 28 mars 2018

M. BA

 

 

À voir aussi

Présidentielle 2019: Karim Wade peut-il être candidat ?

  Exilé au Qatar depuis deux ans, Karim Wade voit les obstacles se multiplier sur …

Guinée Bissau: Capitale du Parlement de la Cedeao

  Le Président du Parlement de la Communauté « économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *