téléchargement (5)

Modou Diagne fada a-t-il grandi trop vite ?

 Il veut succéder à Me Abdoulaye Wade à la tête du Pds. Modou Diagne Fada est un bambin en politique ; un libéral qui n’a jamais été constant dans sa démarche. Presqu’aux oubliettes, depuis que le Pds, un parti qu’il n’a pas construit, est dans l’autre position, Fada agite un faux débat. Qui le pousse à cette mini rébellion dans laquelle, il va y perdre des plumes.

Le Pds, c’est un baobab. Et son leader, à plus de 80 années, tient bien les rênes. Me Abdoulaye Wade aime son parti. Et il ne va pas laisser une bande d’amis, s’emparer de ce trésor.

Quel âge avait donc Modou Diagne Fada, lorsque Me Abdoulaye Wade créait son mythique parti. Juste 6 hivernages. A un âge, où le bambin courait dans les ruelles de son quartier. Il ne savait donc, ni lire, ni écrire. A cette période, un avocat s’est battu corps et âme pour donner vie, à une formation politique, aujourd’hui dans les annales de la politique. Fada, comme on l’appelle communément, n’a donc pas participé à la construction du Pds.

Les années sont vite passées. Le jeune natif de Darou Mouhty intègre, tout jeune, le Pds. Une formation où il a beaucoup appris. Où Me Abdoulaye Wade l’a beaucoup soutenu. Sur tous les plans. L’on se souvient de Modou Diagne Fada, tabassé par les policiers. Après avoir lancé des pierres à ces hommes de loi. Croyant que tout était fini, l’étudiant noir passe, en sifflotant, comme si de rien n’était. Mais il avait toujours les marques blanches sur ces paumes. En quelques minutes, il se retrouve dans la fourgonnette de la police, pour quelques minutes de «tends la main».

C’est donc ce Modou Diagne Fada qui entre aujourd’hui en scène politique. Un jeunot que Me Abdoulaye Wade a installé, dans son superbe ministère, du temps de «l’entrisme». Tout frêle, il chantonnait dans les couloirs, avec ses souliers couleur brique. Après avoir pris un bon bol de chocolat chaud !!! Son petit déjeuner préféré.

Et puis, ce fut les années de braise. Les va-et-vient fréquents au Point E. les longues nuits blanches. Les séances de discussion. Modou Diagne Fada gérait, à l’époque, des télécentres. Pour arrondir les fins de mois. Mais une époque qui est vite passée, avec l’alternance. Bombardé à de hauts postes de responsabilité, il ne joue pas balle à terre. Il se lie d’amitié avec Idrissa Seck. Les Idi boys naissent. Et se cachent. Limogé du gouvernement, l’on se souvient de Fada, très tenace, voulant coûte que coûte, emporter dans sa chute, Aliou Sow. Mais, le jeune de Kaffrine s’est vite fait une religion. Il ne l’a pas suivi. Alors que ce jour-là, le ministère était chaud.

Mais comme Me Abdoulaye Wade sait pardonner, Fada reprend du service et des couleurs. C’est l’embonpoint politique. De beaux boubous en «ganila» bien amidonnés, des babouches du Roi, et il roule même les R !!! Fada a vite grandi. Depuis la défaite du Pds, il n’est plus aussi coriace. Roule-t-il pour son ancien ami ? Car avec Macky Sall, ce n’est pas possible. N’est-ce pas qu’il faisait partie de ceux qui voulaient le faire partir, avec la loi Sada Ndiaye ? Les archives sont là.

Juin 2015, Modou Diagne fada veut entrer dans l’histoire. Voulant succéder à Me Wade, dans un contexte où tous les états major se regroupent. Avec quelques potes, il lance l’assaut. Mais en politique, il y a une leçon à apprendre, c’est celle de Bouki qui voulait chausser les babouches de Lion…

Ndèye DIAW

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …