Accueil / CAURIS D'OR / La moitié des sextos mensongers ?

La moitié des sextos mensongers ?

Est-il possible de simuler par texto ? C’est la question que se sont posé des chercheurs américains. D’après l’étude très sérieuse de l’université de Purdue aux Etats-Unis, la moitié des sextos (messages coquins envoyés par SMS) serait mensongers. Après avoir interrogé 155 étudiants âgés en moyenne de 21 ans, les chercheurs confirment : on peut simuler.

Si simuler un orgasme ou l’excitation n’est pas nouveau, en revanche ce qui l’est « c’est que les messages coquins permettent de simuler l’acte en entier », confie Michelle Drouin, auteure de l’étude dans les pages de la revue Computers in Human Behaviour. L’enquête révèle, par ailleurs, que ce sont les femmes qui mentent davantage sur ce qu’elles portent ou font, dans le but d’exciter leur partenaire. En effet, sur l’ensemble des sondés, elles sont deux fois plus nombreuses à avoir menti ou triché (45%) dans leurs messages. Pour la psychologue, c’est logique, car elles sont autant à simuler pendant l’acte sexuel : « Elles mentent pour servir les intérêts de l’autre », explique-t-elle. Et d’ajouter : « Les mensonges dans les sextos ne sont pas habituellement égoïstes. La plupart d’entre eux sont distillés pour répondre aux besoins de son partenaire, améliorer un échange sexuel ou le pimenter ». Si deux-tiers des « menteurs » le font effectivement dans cet optique, en revanche ils sont un tiers à mentir pour eux-mêmes parce qu’ils s’ennuient. Dans ce cas-là, les sextos sont un moyen de divertissement.

Enfin, d’après l’étude, le sexto menteur en dirait beaucoup sur le comportement des sondés dans une relation amoureuse. Pour eux, ce serait une manière de se sentir moins vulnérable. Les chercheurs ont en effet remarqué que les personnes peu sûres d’elles ou n’ayant aucune volonté de s’engager dans une vraie relation affabulaient davantage que les sondés installés et à l’aise dans leur couple. Dans ce cas, « le sexto, même mensonger, apparaît alors comme un moyen de se sentir moins vulnérable, tout en entretenant la relation amoureuse ».

lifestyle.fr

À voir aussi

JOUR-J -6

JOUR-J -7