Accueil / SPORT / MONDIAL : L’équipe-type des joueurs les mieux notés de la compétition

MONDIAL : L’équipe-type des joueurs les mieux notés de la compétition

11. Thibault Courtois (7/10)

Son match étincelant face au Brésil est symbolique de son Mondial. En écœurant Neymar et ses coéquipiers, Courtois a permis aux Diables Rouges de conserver leur avantage, et d’entrevoir les demi-finales. Auparavant, le gardien de Chelsea s’était déjà illustré face au Japon, et lors de la phase de groupe.

10. Raphaël Varane (6,57/10)

Vainqueur de la Ligue des Champions il y a un mois et demi, Raphaël Varane n’en finit plus de remplir son armoire à trophées. Leader défensif de l’Équipe de France, le madrilène a pris une toute autre dimension lors de cette Coupe du Monde. Buteur décisif face à l’Uruguay, et imbattable dans les duels, le Merengue est un des hommes clés du succès tricolore.

9. Andreas Granqvist (6,57/10)

Surprenante quart-de-finaliste, la Suède a avant tout misé sur sa solidité défensive et sur l’impact physique de ses joueurs. Symbole de cette rigueur scandinave, Andreas Granqvist était à la fois le capitaine, le leader défensif, mais également le tireur de penaltys. Buteur à deux reprises dans cet exercice, le joueur de 33 ans s’est montré décisif dans les deux surfaces de réparation.

8. Diego Godin (6,57/10)

Aux côtés de Gimenez, son compère de l’Atletico Madrid, le capitaine de la Celeste a parfaitement joué son rôle de patron de l’arrière-garde. Comme toujours excellent dans les duels aériens, le Colchonero a géré avec l’expérience qu’on lui connait le bloc défensif de cette solide sélection urugayenne.

7. Thiago Silva (6,60/10)

Le défenseur du Paris Saint-Germain a affiché une grande sérénité tout au long de l’épreuve. Bon dans ses relances, et intelligent dans ses interventions, le brésilien n’a pas grand chose à se reprocher par rapport à l’élimination des siens contre la Belgique en quart de finale.

6. Luka Modric (6,57/10)

Le grand perdant de ce Mondial 2018. En cas de victoire face à la France, Modric aurait pu s’offrir de réelles chances de remporter le Ballon d’or. Encore une fois très performant lors de la finale, le Merengue a porté son équipe tout au long du tournoi, et aurait mérité de remporter le titre suprême.

5. Kevin de Bruyne (6,50/10)

Le milieu polyvalent de Manchester City sait tout faire, et il l’a une nouvelle fois prouvé en Russie. Capable d’évoluer à tous les postes de l’entre-jeu, le belge a fait l’étalage de sa qualité de passe, de sa capacité à éliminer facilement ses adversaires, et bien entendu de sa frappe de balle chirurgicale (contre le Brésil).

4. Paul Pogba (6,33/10)

Décrié avant le début de la compétition pour son attitude et ses performances, le mancunien a répondu sur le terrain. Positionné devant la défense, Pogba a excellé dans les phases de transitions, en utilisant son jeu long pour servir les attaquants. Très appliqué dans ses passes, il a également imposé son physique pour récupérer ou conserver des ballons. Un autre homme clé du succès des Bleus.

3. Eden Hazard (7/10)

Avec un peu plus de réussite lors de la demi-finale face à la France, le meneur de jeu de la Belgique aurait pu devenir le héros de cette Coupe du Monde. Auteur de 3 buts et 2 passes décisives, Hazard est le détonateur offensif des Diables Rouges. Son âge (27 ans) devrait lui permettre d’être performant lors du prochain Mondial, et de possiblement emmener son pays en finale.

2. Kylian Mbappé (6,33/10)

Lors de ce Mondial, Kylian Mbappé âgé de 19 ans s’est illustré par ses quatre réalisations, mais également par sa vitesse, sa capacité à éliminer facilement les adversaires, et surtout la maturité de son jeu. Indispensable à son équipe, le Parisien a été la principale arme offensive des Bleus. Sacré meilleur jeune de la compétition, le joueur du ​Paris Saint-Germain fait désormais partie des vedettes du football international.

1. Edinson Cavani (6,75/10)

Absent lors du quart de finale face à la France, le parisien aura grandement manqué à sa sélection, laissant Luis Suarez esseulé face à la charnière tricolore. Etincelant lors des tours précédents, El Matador s’est notamment illustré face au Portugal, où son doublé est un modèle du genre pour tous les jeunes attaquants.

À voir aussi

Italie : Boukary Dramé raconte sa difficile saison à SPAL

Dans un entretien accordé à Footmercato, Boukary Dramé raconte sa difficile saison 2017-2018 avec SPAL …

Classement FIFA : Le Sénégal deuxième en Afrique

La FIFA a publié ce jeudi 16 août son premier classement depuis la Coupe du …