Accueil / ECONOMIE / Monnaie unique Cedeao : plaidoyer pour une convergence des économies des pays

Monnaie unique Cedeao : plaidoyer pour une convergence des économies des pays

Le commissaire des politiques macroéconomiques et de la recherche économique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Dr Ibrahim Bocar Ba a appelé, lundi, à la convergence des politiques économiques et à la création d’un socle économique solide pour arriver à la monnaie unique en 2020 dans la région.

 ‘’Pour créer une monnaie unique, il faut un socle économique solide. On a besoin de faire converger nos politiques économiques, l’évolution va dans la bonne direction mais la convergence n’est pas suffisante pour dire qu’il est temps de créer la monnaie unique’’, a souligné, Dr. Ibrahim Bocar Ba en marge de la réunion du comité technique de suivi des politiques macroéconomiques de la CEDEAO ouvert lundi à Dakar.

‘’C’est très important. La monnaie c’est un outil de développement privilégié et lorsqu’on va arriver à la monnaie unique, cela veut dire qu’on a créé un espace commercial solide’’, a retenu Dr Ba.

Selon l’expert de la CEDEAO, ’’le commerce intra régional qui est actuellement entre 8 et 10% demeure très faible contrairement à l’Union Européenne qui est de 60 et 70 %’’.

’’Le fait d’avoir confié la mission de la création de la monnaie unique aux Présidents du Niger et du Ghana a permis d’avoir une Task Force présidentielle qui a bien travaillé pour faire adopter les nouveaux critères de convergence’’, a soutenu Dr Ba.

Lesquels critères sont allégés de façon à avoir l’évolution des performances économiques des pays et ainsi de justifier la création de la monnaie unique à l’objectif 2020, a-t-il précisé.

Pour lui, ‘’si nous voulons créer une monnaie unique, nous devons commercer davantage entre nous, mettre sur pied des infrastructures énergétiques, de transport, ferroviaires pour pouvoir réduire le coût des facteurs et permettre à nos économies d’être plus compétitives’’.

Cette troisième réunion du comité technique de suivi des politiques macroéconomiques de la CEDEAO est, selon Dr Ba, une occasion ‘’de faire le point des performances des différents pays en 2014 et de voir les dispositions à prendre pour accélérer le processus’’.

Share This:

À voir aussi

TRAIN EXPRESS REGIONAL DE DAKAR La BAD débloque 120 milliards de francs CFA

Le projet de Train express régional (TER) de Dakar vient  de bénéficier, de la Banque …