Accueil / FAITS DIVERS / Mor Mbodj prend 1 mois de prison pour vol de Jakarta

Mor Mbodj prend 1 mois de prison pour vol de Jakarta

Venu à Touba Fall pour assister à une séance de lutte traditionnelle, le jeune Mor Mbodj âgé de 20 ans ignorait sans doute qu’il n’allait pas retourner chez lui, mais qu’il va passer la nuit à la Gendarmerie pour vol d’une moto Jakarta appartenant à Abdoulaye Faye. Les faits remontent à dimanche dernier, au village de Touba Fall. En effet, à la fin des récoltes, les jeunes du village organisent des séances de lutte. A la tombée de la nuit, tous les jeunes des villages environnants se retrouvent à la place publique pour assister aux combats de lutte. Parmi eux, le jeune Mor Mbodj qui nourrissait d’autres ambitions. Il peaufine sa stratégie pour voler une moto des amateurs venus d’autres villages. Alors que l’ambiance était à son paroxysme, le jeune apprenti lorgnait la moto garée à l’extérieur de l’arène. A un moment donné, l’instinct de Abdoulaye Faye est alerté comme par enchantement, il sort pour regarder si sa moto qu’il dit avoir confié à un nommé Fallou Faye était toujours là. Dans la pénombre, il aperçoit une silhouette qui se dirige vers les champs en poussant sa moto. D’un pas alerte, il se dirige vers l’individu et l’interpelle. Pris la main dans le sac, le jeune Mor Mbodj tente de mener le propriétaire en bateau en lui indiquant que c’est un certain Djiby Guèye qui lui a demandé de ramener la moto. Alors Abdoulaye Faye alerte les gendarmes chargés de la sécurité de l’arène qui ont procédé à l’arrestation des deux présumés voleurs. Devant la barre du Tribunal de Mbacké, le sieur Mbodj a reconnu les faits. Le Tribunal l’a condamné à 3 mois dont 1 ferme.

À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …