Accueil / Education / Mort de Fallou Sène: Un enseignant-chercheur défend Mary Teuw Niane

Mort de Fallou Sène: Un enseignant-chercheur défend Mary Teuw Niane

Dans une lettre ouverte qu’il a adressée au président de la République, Macky Sall, Moustapha Mbaye, enseignant-chercheur et membre de l’Alliance pour la République (APR), prend la défense du ministre Mary Teuw Niane, victime d’attaques depuis la mort de l’étudiant Fallou Sène.

«J’admire la promptitude des uns à faire sien cet esprit d’équipe et à aller au front pour défendre le gouvernement et les ministres directement impliqués. Par contre, d’autres, à défaut de parler, ont mis à contribution leurs marionnettes pour vouer aux gémonies via les réseaux sociaux le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en exigeant sa démission ou son limogeage du gouvernement. Pourquoi, au chaud de la crise, vouloir sa tête,alors que les responsabilités ne sont pas encore situées. C’est une machination hypocrito-comique que l’on comprend à merveille», assène M. Mbaye.

Le responsable «apériste» de renchérir : «Il y a aussi dans le gouvernement, une bataille de positionnement qu’il faudrait juguler, au risque de causer beaucoup de dégâts. Certains membres du gouvernement atteint d’uneboulimie pouvoiristeau-delà des départements à eux confiés, voient plus haut des stations où ils seraient plus en vue, s’ils ne sont pas premiers. Ceux-là, pouvoiristes invétérés, spéculent au-delà du deuxième mandat et se voient déjà Président après Macky».

A l’en croire, ce sont ces objectifs précocement nourris, qui «installent une guéguerre dans le gouvernement».

Moustapha Mbaye relève également à l’endroit du chef de l’Etat : «Le professeur Mary Teuw Niane est devenu une force politique incontournable à Saint-Louis, dont le seul et ultime objectif est de vous réélire en 2019 au premier tour. D’ailleurs, pour les deux dernières fois où vous êtes venu à Saint-Louis, en mars 2017 et en février 2018, les partisans et militants du Pr Mary Teuw Niane ont fait montre d’une grande mobilisation pour vous accueillir. Les dernières élections législatives ont été un baromètre très fort pour les échéances à venir, notamment les prochaines élections présidentielles de 2019».

«Chaque acteur politique devrait en faire une lecture politique objective aux fins de bien préparer ces joutes électorales de février 2019. C’est ce que le professeur Mary Teuw Niane essaie de faire dans le département de Saint-Louis en investissant tous les coins et recoins où le ‘Benno’ a été laminé.

Cettevolonté de bien faire en cherchant à inverser la tendance aux prochainesélections,lui vaut la malchance d’être érigé en cible à abattre par des hommes politiques de cette même coalition», affirme l’enseignant-chercheur.

Avant de souligner : «Ces hommes, imbus d’un ego surdimensionné, pensent être ‘les patrons’, alors qu’ils devaient raisonner en termes de responsables et d’équipe. Je crois que dans cette dynamique d’équipe et de complémentarité, la coalition fera un grand bon aux prochaines élections présidentielles. Si cette situation de guéguerre perdure, que cela soit à Saint-Louis ou ailleurs, la coalition risque d’engranger de tristes scores aux élections présidentielles et vous ne le méritez nullement».

 

À voir aussi

Dette de 5 milliards : La Cepes n’exclut pas de rompre son contrat avec l’État

Le privé risque de ne pas accepter les nouveaux bacheliers orientés. La conférence des établissements …

Taux de réussite, recalés… : Le Bac 2018 en chiffres

Ils sont 148.335 candidats 153.867 inscrits à s’être présentés au bac 2018, selon les données …