9839734-15909141

MORT DU POLICER FODÉ NDIAYE Il y a eu forcement erreur judiciaire

La mort du policier Fodé Ndiaye et l`inculpation subséquente de deux jeunes de Colobane, Cheikh Sidaty Mane et Cheikh Diop a révélé deux verdicts diamétralement opposés. Celui de la Cour d`Assise qui a condamné les accusés à 20 ans de travaux forcés et celui de la Chambre criminelle de la Cour d`Appel qui les a tout simplement acquittés au bénéfique du doute. Ce qui ne signifie pas qu`ils ont été innocentés.
Une affaire qui a beaucoup intéressé l`opinion publique en cela que la mort d`un policier tué d`une façon aussi sauvage dans l`exercice de ses fonctions ne pouvaient pas laisser indiffèrent l`opinion publique.
De la même façon, l`emprisonnement des jeunes de Colobane considérés « innocents » par nombre de mouvements surtout leur condamnation à 20 ans avait suscité émoi et consternation dans le vieux quartier dakarois de Colobane surtout si le témoin en question a été jugé peu crédible par les habitants de la localité.
En tout état de cause, c`est une affaire qui, au-delà du Sénégal, a intéressé l`opinion internationale.
Pourtant, eu finish, elle révèle une vérité simple : Il y a eu forcement erreur judiciaire.
C`est dire que soit la Cour d`Assise s`était vraiment trompée en condamnant ces jeunes à 20 ans, soit la Chambre criminelle a relaxé des coupables.
Dans tous les cas, les assassins de Fodé Ndiaye courent toujours. Ce qui est inacceptable. Pour une raison très simple, c`est que nos moyens d`investigation policière doivent aujourd`hui nous permettent d`avoir des certitudes dans une affaire ou forcement, les témoins sont nombreux. Les choses ayant eu lieu lors de manifestations publiques, dans un lieu public où les forces de sécurité étaient bien déployées, les preuves ne peuvent pas manquer.
Mieux, les enquêteurs n`avaient pas besoin d`user de la torture si cela est avérée pour aboutir des aveux dont la valeur serait discutable aux yeux de la loi. En effet, les preuves obtenues sous la contrainte ne sont pas acceptées.
Du coup, cette affaire pose la problématique du renforcement des moyens d`investigation criminalistique et celui du niveau d`expertise de nos enquêteurs.
L`aveu par la torture est dépassée depuis longtemps. Les moyens modernes d`investigation ont tellement évolué qu`il est de moyens en moyen possible que des criminels passent a travers les mailles des filets.
C`est pourquoi, il est déjà heureux que le Chef de l`Etat s`attelle au renforcement du matériel des forces armées du fait de la menace terroriste, mais il est tout aussi important que les moyens de criminalistique c`est à dire de police scientifique soient renforcés afin qu`il n`y ait plus d`erreur judiciaire de ce genre et qu`un seul enquêteur ne soit enclin à user de la contrainte pour obtenir des aveux.
Assane Samb

Voir aussi

telechargement

La Gambie interdit l’importation de bois venant du Sénégal

Une bonne nouvelle pour les populations de la Casamance. Le Président Yaya Jammeh a décidé …

3 comments

  1. les morts sont toujours perdants c’est la triste vérité mais dieu jugera

  2. les morts sonts toujours perdants c’est la triste verité mais dieu jugera

  3. Tais-toi voyou! Les videos sont bien la. Fais appel a piccmi.com et tu verras tout. Il y’aura forcement jugement dernier! D’ici la ferme la!