Accueil / SOCIETE / Mort d’un pêcheur sénégalais en Mauritanie- Omar Gueye condamne fermement l’acte

Mort d’un pêcheur sénégalais en Mauritanie- Omar Gueye condamne fermement l’acte

La réaction du Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Gueye, ne s’est pas fait attendre suite à la mort par balle, ce dimanche, d’un pêcheur sénégalais à Ndiago en Mauritanie. 

 « Nous condamnons avec la plus grande énergie cette intervention des garde-côtes mauritaniens, qui a occasionné la mort de notre compatriote Fallou Diakhaté. Nous condamnons cette manière de tirer sur des personnes vivantes, notamment des pêcheurs », a laissé entendre le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Gueye, en partance hier pour Saint-Louis. Et de poursuivre : « Nous sommes de tout cœur avec les populations de Saint Louis. Nous présentons nos  condoléances à la famille de Fallou Diakhaté, ce jeune de 19 ans ». Pour lui, il est vrai qu’il n’existe pas de protocole d’accord de pêche entre le Sénégal et l’Etat Islamique de la Mauritanie, mais cela ne doit pas justifier l’utilisation de balles réelles pour tirer, même si on vise le moteur des pirogues, jusqu’à ce que cela entraine mort d’homme.  A l’en croire, puisqu’il y a mort d’homme  par balle et cela  s’est passé dans les eaux  territoriales mauritaniennes, le corps doit être déposé à Nouakchott et qu’une autopsie objective effectuée pour déterminer les causes réelles de cette mort. « Voilà les mesures que le gouvernement a eu à prendre. C’est ce que je dirai aux populations de Guet-Ndar. Nous serons fermes et nous avons été toujours fermes », a martelé le ministre. Et d’ajouter que  « si on  ne  l’a dit pas  de manière audible lorsque le première incident s’est passé, c’est parce que j’ai été envoyé par le Président Macky Sall en Mauritanie et j’ai rencontré mon homologue ».

D’après M. Gueye, durant cette rencontre, la partie mauritanienne avait présenté ses regrets et ses excuses. Maintenant la situation est en train de se répéter, des  mesures sont en train d’être prises dans le sens de stopper cette spirale de violence. La question est en train d’être gérée au haut niveau, notamment par notre ambassadeur qui est en Mauritanie, le gouverneur de Saint-Louis et les plus hautes autorités. En tout état de cause, dira le Ministre de la Pêche,  « d’autres mesures pourraient être prises  dans le sens de faire en sorte que nos pêcheurs ne puissent plus pêcher dans les eaux territoriales mauritaniennes. Si nous sommes saisis de l’immatriculation de la pirogue, nous pourrons prendre des mesures à notre  niveau». Selon Oumar Gueye, cette question doit être réglée entre Etat, il ne faut pas impliquer des pays étrangers à ce niveau. Il a fait allusion à la requête des populations  de Saint-Louis qui voudraient demander au président français, Emmanuel Macron, de dire à la Mauritanie d’arrêter de tuer les pêcheurs sénégalais. « Je pense que nos deux chefs d’Etats et gouvernements devraient être en mesure de régler ces problèmes.  Ce qui se passe, c’est très grave pour que nous puissions prendre un certain nombre de dispositions entre les deux Etats pour que plus jamais cela ne se répète », a-t-il soutenu.

Zachari BADJI

À voir aussi

Fissel: Un homme égorge sa femme enceinte…

Horreur! Après le drame des Maristes, où une Aida Mbacké dame est suspectée d’avoir tué …

Affaire Ndiaga Diouf: Pourquoi le parquet a renvoyé le dossier de Barth

Le procès sur l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-Coeur, le 22 décembre 2011, au cours …