Accueil / POLITIQUE / Mouhamed Dione délivre un message d’unité pour un Sénégal triomphant

Mouhamed Dione délivre un message d’unité pour un Sénégal triomphant

Le chef du Gouvernement était le guest star, lors de la conférence organisée par le député Moustafa Diakhaté. Mouhamed Dione a souligné l’aspect important des réformes constitutionnelles. Et il se dit optimiste pour un Oui massif, au soir du 20 mars. Parce que dira-t-il, « c’est le peuple sénégalais qui va triompher vers davantage de démocratie ». Une cérémonie rehaussée par la présence de Marième Badiane, Youssou Ndour, entre autres.
Un Oui massif. Le Pm se dit assuré d’une appropriation des réformes par le peuple sénégalais dans quelques jours. Un peuple « qui dira Oui au président de la République ».  Et à voir le Maire Doudou Issa Niasse, dans la salle, il y a un grand revirement à deux cents degrés chez certains récalcitrants. Car, comme le souligne Mouhamed Dione, le vent du « boycott » ne souffle plus. Maintenant, l’autre camp parle d’aller  voter. Une coalition qui se lance dans un slogan « référendum pour ou contre Macky Sall ». Et à chaque jalon posé, cette opposition change de stratégie. « Il y a eu la date annoncée puis trop proche pour elle, maintenant c’est le bilan. Un bilan indiscutable », précise Mouhamed Dione. Avec des réalisations comme le Pudc, le pôle urbain de Diamniadio, etc. Revenant sur le mandat agité, par ci, par-là, et qui ne s’applique pas pour celui-ci, le Pm de se demander, devant qui  Macky Sall allait-il  déposer  sa candidature pour la présidentielle s’il avait passé outre le Conseil constitutionnel, en janvier prochain ? Cela amènerait « l’aventure constitutionnelle créatrice de chaos constitutionnel ». C’est pourquoi, il est important de souligner l’aspect important de ces réformes et ces nouveaux droits, dont « les mesures comptent beaucoup d’avancements. Elles visent un partage équitable des ressources ». Et de donner une belle leçon de patriotisme à cette personne qui assimilera le « Sénégal à une poubelle à ciel ouvert ». Parce que c’est manquer de respect à son pays.
En effet, « le Président Macky Sall n’est pas une pourvoirie », précise-t-il. Son combat est celui de continuer « l’œuvre de ses prédécesseurs, en apportant sa pierre à l’édifice construit par les trois Présidents ».
Dans son exposé, le Pr Ismaïla Madior Fall de préciser que le chef de l’État écrit « une nouvelle page de l’histoire ». Ou de « la valeur ajoutée ». Comme l’ont fait les trois Présidents qui se sont succédé à la tête du pays, Macky Sall s’inscrit dans ce sillage, pour apporter sa pierre. Pour la consolidation de la démocratie. Du parti unique au multipartisme, la touche du Président Senghor, à la loi sur la parité mise en place, par le Président Wade, en passant par la modernisation du Président Diouf. Par ailleurs, le conférencier rappelle que pour les candidatures indépendantes, il s’agira, de montrer « la preuve de sa représentativité, un nombre de signatures, etc. » Quant à la réforme concernant le statut de l’opposition, il comporte des nouveautés. Avec une loi qui va donner un contenu à cette clause importante.

Ndèye Diaw

Share This:

À voir aussi

LEGISLATIVES 2017- Les Femmes du RDS ont versé la caution pour la liste dirigée par Mame Mactar Guèye

Deux mois auront suffi pour que le «fundraising», piloté avec brio par la Présidente du …