Accueil / Uncategorized / Moussa Fall : ‘’l’athlétisme sénégalais court à sa perte »

Moussa Fall : ‘’l’athlétisme sénégalais court à sa perte »

L’athlétisme sénégalais est en train de courir à sa perte si l’on ne prend garde, a déclaré l’ancien recordman du saut en hauteur, Moussa Fall, dans un entretien exclusif avec l’APS, lundi.

Source: Aps
‘’J’essaie de tirer la sonnette d’alarme pour qu’on puisse dire, il l’avait regardé aller à vau-l’eau. Tout le monde peut remarquer que la relève manque au niveau de notre discipline et c’est très grave », a expliqué Moussa Fall qui a été plus de quatre fois champion d’Afrique du saut en hauteur.

L’ancien athlète qui, chaque année, vient en stage à Dakar avec ses athlètes du CA Montreuil (France) parlant du meeting international de la ville de Dakar, souligne : ‘’heureusement, Amy Mbacké Thiam était là, sinon on aurait frisé le ridicule ».

‘’Le Sénégal a toujours produit de grands athlètes et ce n’est pas normal qu’un événement aussi important qu’un Grand Prix qu’on ne puisse compter que sur la seule Amy Mbacké Thiam pour relever le défi de la participation », a-t-il ajouté.

Moussa Fall basé en France depuis sa retraite et où il s’occupe également de l’équipe française de saut en hauteur, regrette que ‘’rien n’est fait pour aller à la quête de la relève ».

‘’Et pourtant ce n’est pas le potentiel qui manque au Sénégal », a-t-il dit.

Il a estimé que ‘’certainement la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA) à travers sa direction technique nationale (DTN) a proposé quelque chose, soulignant toutefois qu’ il lui manque  »les moyens pour faire quelque chose ».

Moussa Fall ne comprend pas qu’il ‘’n’y a eu aucun Sénégalais dans l’atelier de formation qu’il a animé avec huit athlètes africains récemment à Dakar ».

‘’En tant que Sénégalais, j’avais honte de constater que parmi les stagiaires, il n’y avait aucun compatriote », a-t-il dit au sujet du stage organisé à Dakar par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) au profit des sauteurs en hauteur africains.

Au sujet de la discipline qui lui a permis de remporter beaucoup de médailles, il avance que ‘’le Sénégalais de par sa morphologie, est très apte à réussir à la hauteur ».

‘’Mais comme partout ailleurs en sport, il faut débuter très tôt par la détection », a-t-il ajouté, précisant que ‘’de toute façon si les gens veulent que le sport sénégalais dans sa généralité marche, il faut investir dans l’athlétisme, puisque c’est la mère de tous les autres sports ».

Moussa Fall a estimé que ‘’c’est impossible de réussir en football, dans la lutte, ou en basket, si on ne sait ni courir ni sauter ».


À voir aussi

Ndiaye déféré au Parquet

Le comédien Abdoulaye Ndiaye alias Ndiaye a été présenté au procureur de la République hier, …

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …