Accueil / Uncategorized / Moussa Ndaw explique la crise du football par la  »multiplication des clubs »

Moussa Ndaw explique la crise du football par la  »multiplication des clubs »

La crise que vit le football sénégalais et matérialisée récemment par la suspension de la participation de huit clubs de division 1 aux manifestations de la Fédération sénégalaise de football (FSF) s’explique par le nombre  »trop élevé de clubs », a dit l’ancien international Moussa Ndaw.
‘’Je ne peux pas comprendre que la FSF puisse accepter la multitude de clubs créés et qui n’apportent rien au football sénégalais », a déclaré l’ancien meneur de jeu des Lions dans les années 90 sur les ondes de la radio privée RFM.

Actuellement entraîneur adjoint à la Jeanne d’Arc de Dakar (D1 sénégalaise), l’ancien champion d’Afrique avec le club marocain du WAC de Casablanca indique que ‘’cette multitude de clubs n’augure rien de bon puisqu’elle disperse les talents ».

Auparavant, rappelle l’ancien professionnel qui après la JA, a évolué au Maroc, en Arabie Saoudite, au Qatar et en France,  »tous les jeunes qui jouaient bien au football se retrouvaient en concurrence dans un club ».

‘’Actuellement, c’est tout à fait le contraire, il n’y a aucune concurrence puisque les gosses ont la possibilité de jouer dans des clubs qui sont créés à tout va », a-t-il déploré.

Et c’est d’autant plus désolant que ‘’ces clubs ne déboursent que de modiques sommes pour être affiliées à la Fédération de football ».

‘’Malheureusement, ils n’apportent rien au football national », a-t-il dit, estimant, au sujet de ces nouvelles entités sportives, que ‘’ce sont des GIE (Groupements d’intérêt économiques) créés pour la vente des joueurs ».

Moussa Ndaw a par ailleurs déploré le manque de sponsors au niveau du football sénégalais contrairement à la lutte avec frappe où les sponsors se bousculent aux portes.

L’ancien sociétaire de la JA signale que ce n’est pas la qualité qui manque pourtant dans notre football, prenant l’exemple de l’équipe du Sénégal qui a battu la Tanzanie le 24 mars en éliminatoire de la CAN 2008.

Bayal Sall qui a été titularisé pour ce match, a quitté le championnat national il y a moins de quatre mois pour évoluer à Saint-Etienne (D1 française).

Il a cité les anciens joueurs locaux Ousmane Ndoye, Pascal Mendy et Abdoulaye Diagne-Faye qui évoluent au haut niveau européen pour étayer son argumentaire et dire que ‘’le football local n’est pas aussi moribond qu’on le pense ».

Il a demandé aux responsables de la FSF d’aller à la rencontre des sponsors comme l’ont réussi les promoteurs de lutte afin de trouver les moyens au football local.

Parce que sans moyen,  »il ne peut y avoir de football performant », a-t-il dit, regrettant l’élimination de l’équipe olympique par la Guinée samedi des Jeux africains d’Alger 2007.


À voir aussi

Touba: Momy Kébé brandit une plainte contre  Serigne Khassim Mbacké

    La guerre de leadership entre apéristes fait rage à Touba. Le marabout-politicien, Serigne …

Présidentielle 2019: Tekki défend l’industrialisation du Sénégal

Le projet d’industrialisation du Sénégal. Tel est le programme que l’Alternative Patriotique de Tekki défendrai …