Me Moustapha Mbaye image

Moustapha Mbaye Pdt Conseil départemental de Saint Louis «Des conseils départementaux seront en banqueroute dès le mois de Mai»

 Me Moustapha Mbaye, hier, lors de la session ordinaire du conseil départemental, a appelé l’Etat à revoir les fonds de dotations alloués aux départements. Pour lui, le chef de l’Etat doit réagir, avant que la situation n’empire.

Hier, lors de la session du conseil départemental, la majorité des conseillers ont jugé insuffisants les fonds de dotations. «Ils ont abordé ce point car, c’est  un problème réel. J’ai exposé à la session que nous nous sommes retrouvés avec trois départements : Dagana, Podor et Saint-Louis qui ont  reçu des fonds de dotation», a dit Moustapha Mbaye, du parti socialiste et président du conseil départemental. Pour cette année, le conseil départemental de Saint-Louis a reçu moins de 400 millions de francs Cfa, alors que l’ancienne région, pour son dernier exercice, avait reçu 427 millions. Une incohérence, selon le président du conseil départemental. «Si l’on considère que nous avons trois exécutifs avec des dépenses de fonctionnements multipliées par trois, vous comprenez que nous sommes  dans une équation insoluble. Nous avons fait les comptes à Saint-Louis et nous nous sommes retrouvés avec 132 millions de francs Cfa de dépenses incompressibles, sur une dotation de 135 millions de francs Cfa.  Cela veut dire qu’après avoir payé les charges fixes, on se retrouve avec moins de 3 millions de nos francs pour toutes les autres tâches. C’est un problème extrêmement difficile. Nous avions prévu 50 millions pour l’hôpital de Saint-Louis et à l’heure qu’il est, nous ne pouvons même pas honorer un rond et pourtant, ils avaient inscrit cela dans leur  budget», a révélé Me Mbaye.

A cela s’ajoutent les engagements que les conseils départementaux ne pourront pas honorer. «Nous avions prévu du matériel scolaire et nous sommes incapables de faire un geste. Je ne parle pas des sollicitations que nous recevons au quotidien des associations sportives, religieuses et culturelles du département. Chaque semaine, on reçoit plus d’une dizaine de demandes et on ne peut rien faire», précise-t-il.

Dans la région de Saint-Louis, les trois conseils départementaux se sont réunis pour travailler de concert, afin de sauver les partenariats ficelés. Pour Me Mbaye, la  situation est extrêmement difficile. «Il y aura des conseils départementaux qui seront en banqueroute dès le mois de Mai et qui seront incapables de payer leurs salaires», a-t-il alerté, appelant le gouvernement à une prompte réaction. «La situation est suffisamment grave pour appeler l’intervention du gouvernement et particulièrement du président de la République, Macky Sall. Nous osons espérer que d’ici la fin de l’année, un effort substantiel sera fait pour permettre aux conseils départementaux de joindre les deux bouts», a dit Moustapha Mbaye.

Ousseynou DIOP

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …