Accueil / ACTUALITES / Moustapha Niasse : « Le rapport de la Cour des comptes est un outil de travail pour l’Assemblée nationale »

Moustapha Niasse : « Le rapport de la Cour des comptes est un outil de travail pour l’Assemblée nationale »

Le rapport de la Cour des comptes est ‘’un outil de travail’’ pour l’institution parlementaire, a affirmé mercredi le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, rappelant qu’une des missions de cette institution consiste à suivre et contrôler les activités gouvernementales et celles de l’administration.

‘’Parmi les quatre missions fondamentales, a-t-il dit, il y a celle qui consiste à suivre et contrôler les activités gouvernementales et de l’administration. Donc, le travail qui est fait par la Cour des comptes, les rapports qui sont issus de la Cour des comptes intéressent l’Assemblée en tant que outil de travail’’.

Moustapha Niasse, qui recevait le rapport public de la Cour des comptes, a indiqué, en parlant de l’intérêt du parlement pour ce rapport, que ‘’c’est une obligation qui relève de la loi’’.

Il a évoqué la possibilité de la création d’’’une commission d’enquête’’ et d’une commission technique ’’qui peuvent faire des rapports au président’’ de l’Assemblée nationale. Selon lui, ’’il y a donc une passerelle entre l’Assemblée et la Cour des comptes prévue par la loi’’.

‘’Jusqu’au prochain rapport, pendant un an, l’assemblée va travailler sur ce rapport qui sera remis aux membres du bureau, communiqué au président de la Commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération’’, a-t-il indiqué.

Selon le président de l’Assemblée nationale, ‘’la bonne gouvernance, c’est une question d’éducation. Il y a un problème de communication vis-à-vis du peuple, des décideurs et des gestionnaires des deniers publics. C’est un travail qui nous incombe à tous’’.

Le premier président de la Cour des comptes, Mamadou Hady Sarr, précise que ‘’ce rapport retrace les contrôles faits en 2013’’.
’’Des entreprises comme la Caisse de sécurité sociale, le Programme nationale de lutte contre la tuberculose, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes, la Société des infrastructures et de réparation navale ont été auditées’’.

Il indique que ‘’des manquements ont été notés sur le plan budgétaire et financier‘’.

Le rapport public de la Cour des comptes est d’abord remis au président de la République, puis au président de l’Assemblée nationale, avant d’être présenté à la presse.

APS

À voir aussi

14ème conférence des femmes du Meds : Le débat porte sur “Islam et Intégrisme”

Le Collectif des femmes chefs d’entreprises du Meds a organisé, samedi 25 février 2017, la …