SPORT

MU20 : QUALIFICATION EN QUART DE FINALE Les Kotoboy’s réalisent leur promesse

  • Date: 11 juin 2015

 Les Lionceaux en quart de finale, c’était inattendu. Mais, Roger Gomis, le capitaine, y croyait, avant même de s’envoler pour la Nouvelle Zélande : «Le groupe veut s’inspirer de la génération 2002.» Un rêve réalisé.

Le mondial U20 n’est pas l’égal de celui des seniors, en termes d’intérêt sportif, financier et d’audience de médiatisation. Cette joute des «petits» est, tout de même, une émulation qui traduit la sainteté de la jeunesse d’un pays sur un autre. Donc, quel que soit l’exploit des U20 du Sénégal dans ce mondial de la Nouvelle Zélande, ils ne battront pas le record de popularité de la génération 2002. Laquelle est une référence pour les jeunes pousses. Une motivation supplémentaire pour les Kotoboy’s, à la veille de cette compétition.

Roger Gomis, le capitaine des U20, avait brossé, dans son discours, lors de la remise du drapeau, à son équipe, par le ministre des Sport Matar Ba, qu’ils souhaitaient s’inspirer de la génération 2002. «L’objectif est d’aller le plus loin dans cette compétition. Nous sommes conscients des attentes et de ce que représente la Coupe du monde. Le groupe veut s’inspirer de la génération 2002 qui avait fait rêver tout le pays et le continent. Nous allons défendre nos chances, pour ne pas avoir de regrets à la fin. Les gens ne nous attendaient pas en finale, lors du Chan, mais nous nous sommes battus et cette détermination est toujours présente», avait-il déclaré.

Les plus pessimistes ont vite jugé le jeune de plaisantin ou que le succès de la qualification historique, en tant que finaliste Championnat d’Afrique des nations qui s’est tenu à Dakar, lui avait tourné la tête. Normal. Parce qu’au regard de la performance en dents de scie des Lionceaux au Chan U20, ils n’inspiraient pas confiance à se faire respecter au niveau mondial de leur catégorie.

Ce ne fut pas convainquant au début à Auckland : une défaite d’entrée face au Portugal (3-0), un nul (1-1) devant la Colombie, puis une victoire face au Qatar (2-1) et une qualification au forceps, au bénéfice d’une meilleure troisième. Une démarche progressive, mais à la béquille.

Les Lionceaux ont poussé le bouchon plus haut face à l’Ukraine, une des favorites du tournoi, pour décrocher la qualification à l’arrachée pour les quarts de finale, dans les séries de tirs aux buts (1-1, 1:3 t-a-b), grâce au portier Ibrahima Sy dans un grand jour. Ça n’a pas fait brand bruit, comme ce fut la participation de la bande à Aliou Cissé.

Si ça s’arrêtait là, il n’y aura aucun regret. Roger Gomis et ses coéquipiers auraient tout simplement réalisé leur promesse de faire comme leurs ainés dans une phase finale de compétition internationale. A ce stade du tournoi, les poulains de Joseph Koto sont déjà entrés dans l’histoire, pour la première qualification du Sénégal à cette joute.

Il y a encore du boulevard. Le Sénégal rencontrera le vainqueur du match Ouzbékistan-Autriche prévu dans la nuit de mercredi à jeudi. «Nous devons revenir vite sur terre et ne pas nous arrêter en si bon chemin», a exhorté Augustin Senghor sur les ondes de la RFM.

Issiaka TOURE

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15