téléchargement (2)

Nafi Ngom Keita, femme d’Etat et non opposante !

Le pouvoir et particulièrement l’APR réagissent au vitriol contre Nafi Ngom Keita comme si elle était une opposante ou une menace. Les inélégantes et basses attaques dont elle fait l’objet en sa qualité d’Inspecteur d’Etat dont le seul délit est d’avoir accompli sa mission à l’applaudimètre sont graves. L’Institution présidentielle devrait y mettre fin.

Le pouvoir APR est drôle. Tous ceux qui ne vaguent pas en direction de ses intérêts sont des diables. Et les pamphlets orduriers et incendiaires pleuvent avec une indécence du langage et une impudence du propos qui donnent la figure d’un pouvoir timoré où ceux qui dénigrent sont applaudis.

Nafi Ngom Keita a saisi la Cour Suprême. Quel est donc le problème dans un Etat de droit ? Nul ne peut nier que la décision de Macky Sall est à controverse. Les répliques apéristes qui s’en suivent ne sont que les répliques des égarés et des frileux qui croient que tout vent qui souffle annonce des flots ravageurs en direction de la baraque qui les abrite. Or, c’est la retenue qui est attendue du pouvoir.

Nafi Ngom Keita est une femme d’Etat. Elle ne dirige ni un mouvement, ni un parti d’opposition. Par sa mission, elle a fait tomber des masques de prédateurs qui ne se suffisent pas de leur forfaiture. La féliciter et surtout la respecter elle qui agit selon la Loi fondamentale, c’est respecter l’Inspection d’Etat, pilori de l’institution présidentielle !

Domou Rewmi

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …