SANTE

Naissance de l’académie africaine de neurologie- le Pr Mansour Ndiaye porté aux commandes

  • Date: 29 septembre 2015

Le Professeur Mansour Ndiaye, Chef du département de Neurologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, est élu président de l’Académie Africaine de neurologie par ses pairs. Le congrès tenu à Dakar a émis de fortes recommandations visant à résorber le déficit criard de spécialistes dans un continent qui compte 1 neurologue pour 1 million d’habitants. Un gap très loin des normes fixées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)  qui recommande à ses états membres le rapport d’un neurologue pour 100 000 habitants.

Dakar a abrité en début septembre un congrès historique pour la neurologie en Afrique. 31 pays du continent ont pris part à ce conclave qui a accouché de la première Académie Africaine de Neurologie (AAN). Cette nouvelle institution continentale dont les premières actions sont vivement attendues par la communauté médicale aura la lourde mission de développer cette spécialité médicale de plus en plus sollicitée par les structures de soins.

Pour conduire le cahier de charge établi par les participants, notre compatriote le Pr Mansour Ndiaye, chef du service de la Neurologie du Chu de Fann et actuel Chef du département de Neurologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar est élu Président de l’AAN. Le Nigéria assure la vice-présidence, le Ghana assure le secrétariat général et l’Afrique du Sud la trésorerie. L’Académie sera animée à partir des cinq Régions et coordonnée par un professeur élu dans chaque région. C’est ainsi que le Cameroun coordonnera le Centre, le Togo, l’Ouest, la Soudan, l’Est, Madagascar, le Sud et l’Egypte, le Maghreb.

Se voulant un outil institutionnel et scientifique majeur, l’Académie a pour mission première de  combler le lourd gap en ressources humaines spécialisées. Dans notre continent, en effet, il n’a été dénombré qu’un neurologue pour un million d’habitants, alors que l’Oms préconise au minimum un neurologue pour 100.000 habitants.

Une analyse des maladies neurales a permis aux congressistes de se faire une idée de l’ampleur des pathologies qui vont des accidents vasculaires cérébraux (AVC), aux épilepsies en passant par les douleurs, démences comme la maladie d’Alzheimer, les neuropathies et autres affections du système nerveux central et périphérique.

La rencontre de Dakar qualifiée d’évènement inédit   est la suite logique de l’entité constituée il y a 50 ans par la création de la Pan-African Association of Neurological Sciences (PAANS), dont l’AAN sera la section Neurologique, en complément de la section Neurochirurgicale.

D’éminents experts et  spécialistes mondiaux de neurologie ont participé au congrès de Dakar. Il s’agit du professeur Raad Shakir, président de la World Federation of Neurology de Londres dont l’un des administrateurs est notre compatriote, le professeur Amadou Gallo DIOP  et  deux illustres membres-fondateurs de la PAANS.  Ce sont les Pr Michel Dumas, de Limoges, ancien Chef du Service de Neurologie, et successeur du Pr Colomb, fondateur de la Neuropsychiatrie Africaine, et le Professeur Pierre Ndiaye, premier agrégé Africain francophone en Neurologie en Afrique subsaharienne. Le Pr Gouider de Tunis, autre administrateur élu de la World Federation of Neurology, » a également contribué à l’organisation et la réussite de cette rencontre qui vient marquer d’une pierre blanche la destinée de la neurologie en Afrique.

L’UCAD, quant à elle a grandement contribué aux formations médicales pour toutes les sous-régions, depuis la naissance de l’Ecole de Médecine de Dakar en 1917. Plus de 100 Neurologues y ont reçu également le Diplôme d’Etudes Spécialisées en Neurologie délivré depuis bientôt 20 ans. Actuellement environ 75% des spécialistes en formation dans ses filières postdoctorales sont issus de tous les pays francophones et de la Gambie.

Sud Quotidien

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15