2 septembre, 2014
Accueil » SPORT » Newcastle: Ba a une clause de départ
Newcastle: Ba a une clause de départ

Newcastle: Ba a une clause de départ

Annoncé sur le départ, depuis quelques temps, Demba Ba, sous contrat jusqu’en juin 2014, pourrait partir dès le prochain mercato, s’inquiète jeudi le manager des Magpies Alan Pardew dans un entretien à Sky Sport. Ce dernier a expliqué, en conférence de presse, que le buteur international sénégalais disposait d’une clause de départ. Pour sa part, Arsène Wenger a proposé 7.5 millions de livres pour le recruter

Newcastle est obligé de se rendre à l’évidence. Face aux velléités de départ de son attaquant international Sénégalais, le club entraîné par Alan Pardew n’a plus d’autre choix que de faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Surtout que la sortie récente du joueur sénégalais, à propos du Paris Saint Germain dont il voudrait bien arborer le maillot, a encore une fois ravivé la polémique au sujet de l’avenir du coéquipier de Papis Demba Cissé.

En effet, selon ses dirigeants, Demba Ba ne sera pas retenu à Newcastle, s’il décidait de partir, lors du mercato hivernal, à cause d’une clause figurant dans son contrat. « Je pense qu’il va rester mais, il y a une possibilité pour qu’il parte, en raison de cette clause », a déclaré jeudi Alan Pardew, le manager des Magpies, sur SkySports News, précisant qu’il tenterait d’éclaircir rapidement la situation pour ce mercato hivernal et l’intersaison. La valeur estimée de l’attaquant sénégalais qui a inscrit 11 buts, cette saison en Premier League, tournerait autour de 8,5 millions d’euros, selon les médias britanniques.

Aux dernières nouvelles, Arsène Wenger est résolument décidé à officialiser son intérêt pour l’attaquant international Sénégalais. Le patron des Gunners qui sait qu’il ne peut plus recruter l’avant centre hollandais Huntelaar, a finalement décidé de privilégier la piste Demba Ba. 7 5 millions de livres ont été proposés pour faire venir l’ancien attaquant de West Ham qui, décidément, n’a pas fini d’alimenter la polémique en Angleterre

Amadou Lamine MBAYE

REWMI QUOTIDIEN