téléchargement (3)

Ngoné Ndoye s’en va

Elle s’en va. Du moins c’est ce qu’elle a dit et décidé. Ngoné Ndoye, ancienne militante socialiste membre du Cabinet du jeune Ministre d’alors, feu Pape Babacar Mbaye, devenue libérale avec la marche du temps et surtout Ministre Chargée des Sénégalais de l’Extérieur a décidé de quitter l’arène politique. Ce choix est bien à saluer car elle entre bien en phase avec le principe démocratique du renouvellement du personnel politique.

Mais avait-elle le choix ? Le PDS qui l’a révélée à la Nation est dans une phase confuse de vie et de survie. L’APR est dans l’étroitesse de la lutte de positionnement et d’existence politique où aucun cadeau n’est fait à quiconque décide de transhumer. L’écrasante majorité de ceux avec qui elle menait la politique a rejoint soit le pouvoir ou soit à préférer prendre un recul ou une réclusion dans le sillage de calcul. Ngoné Ndoye est conséquemment à l’étroit. Elle dit, en guise de légitimation, être dégoutée par la manière dont se mène le jeu politique sénégalais. C’est de l’exutoire. Ce jeu est immuable car le même personnel politique est à l’estrade.

Il appert en conséquence que savoir partir apparait comme une décision sage qui incombe à ceux qui songent à sauvegarder les valeurs humanistes pour lesquelles ils ont affirmé avoir mené un combat. Pour l’heure, c’est tout Rufisque qui se voit dans l’obligation de renouveler son personnel politique pour une véritable alternance qui exclut tout reniement de valeurs sous le couvert de la transhumance. Ngoné Ndoye l’a compris et en a tiré les conclusions, celles de laisser d’autres faire leurs preuves.

Pape Ndiaye

Voir aussi

direc

[SUIVEZ EN LIVE HD] : Ouverture de la 5ème édition de l’Université Républicaine de la COJER à Saly Portudal