ACTUALITE

NIASSE-TANOR-DJIBO AU PALAIS- La guerre de “Troie” déclenchée

  • Date: 20 octobre 2015

 Décidément, les politiciens doivent nous édifier sur leurs secrets. Certains ont signé un contrat à vie avec  la politique. Pour juste une raison, ne plus être aux oubliettes. Qui aurait cru qu’un jour, Macky Sall allait être admis à «l’école Wade», avec mention. Le président de la République est devenu malin comme un Sioux, en invitant à la table de Benno, Niasse, Tanor, Djibo… Trois ennemis jurés. Et comme agneau du sacrifice, le pauvre maire de Linguère Ali Ngouille Ndiaye. Mais ce qui sûr, c’est que le trio risque de déclencher une guerre fratricide dans le Macky.

Accéder à certains privilèges: le passeport diplomatique, les frais médicaux, le Salon d’honneur, la table présidentielle, les voyages d’affaires. C’est la saison des bonnes affaires, pour tous ceux qui sont sur la planète Benno. Et le président Macky Sall a beaucoup appris de Me Abdoulaye Wade. Enfin, le cri du guerrier. Pour déclencher la guerre de Troie. Entre trois ennemis jurés. Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng et Djibo Kâ ne vont jamais cohabiter. Parce que Macky Sall était encore trop jeune lorsque les socialistes étaient au pouvoir. Ces durs à cuire, véritables machines politiques. Les frères ennemis. Moustapha Niasse est un homme mature.  Un érudit. A 28 ans, il a été directeur de Cabinet de feu Léo le poète. Avec qui il a passé huit belles années. Auparavant, le premier président sénégalais s’était séparé d’une bonne partie de ses collaborateurs. Avant d’avoir déniché l’homme qui lui fallait. Moustapha Niasse est un homme cultivé et avec des idées larges. Mieux vaut l’avoir à ses côtés pour son expérience et sa sagesse.

Quant à Ousmane Tanor Dieng, c’est l’homme mystère. C’est un gros perdant. Pour n’avoir jamais occupé une fonction stratégique. Jamais aucun poste de responsabilité. Dans son parti, il ne fait pas l’unanimité. Toujours contesté. Ce qui a poussé à une scission dans les rangs. Sa force,  la tranquillité.

Le président de la République veut  donc élargir sa famille d’adoption: Benno Bokk Yakaar. Et toutes les idéologies y sont présentes. Ce week-end, il a ajouté Djibo Kâ à sa liste.

Le patron du Renouveau, qui s’agitait comme il pouvait, pour enfin être de la mouvance présidentielle. L’invité de trop. Avec toujours l’envie de « scalper ». Djibo un fin calculateur. Son passage à la Place Washington lui est d’un grand bénéfice. Un politicien « policier ». Il sait comment sortir des situations les plus compliquées. Comme des équations à trois inconnus. Il sait comment détruire les adversaires. Jamais de bleus. Il tient toujours.

Mais que se passe-t-il au niveau de la coalition ? Rien ne va. L’on disait, il y a quelques jours que le Plan Sénégal émergent n’était pas bien vendu. Les actions peinent à être vulgarisées. Et dans la tête de ces mentors, l’équation de la Présidentielle et l’avenir des formations, une ortie. D’autre part, il y a Ali Ngouille Ndiaye. Un maire qui tarde à voir sa localité décoller. Linguère est un fief intéressant avec un électorat important. Et le ministre des Mines cherche toujours une aiguille dans la botte de foin… des éleveurs. Sera-t-il l’agneau du sacrifice, lors du prochain remaniement ?

Sous Macky Sall, c’est la foire aux bonnes affaires. Chacun peut se retrouver avec un bon lot, une enveloppe surprise, ou aller à la pêche à la ligne. Ou déguster sa barbe à papa. C’est mieux que rien.

Ndèye DIAW

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15