Accueil / ACTUALITES / Nicolas Sarkozy succède officiellement à Jacques Chirac

Nicolas Sarkozy succède officiellement à Jacques Chirac

Nicolas Sarkozy est devenu officiellement mercredi président de la République française, le sixième de la Ve République, à l’issue d’une passation de pouvoirs solennelle avec Jacques Chirac, au pouvoir durant douze ans.Elu le 6 mai avec 53,06% des voix, le nouveau président s’est engagé dans son discours d’investiture à ne pas « décevoir » le peuple français.
« Je pense avec gravité au mandat que le peuple français m’a confié et à cette exigence si forte qu’il porte en lui et que je n’ai pas le droit de décevoir », a-t-il dit après avoir été proclamé président de la République par le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré.

« Exigence de rassembler les Français (…), exigence de respecter la parole donnée – respecter la parole donnée – et de tenir les engagements parce que jamais la confiance n’a été aussi ébranlée, aussi fragile », a-t-il ajouté, avec émotion et gravité, devant quelque 500 personnes dans la salle des Fêtes de l’Elysée.

Jean-Louis Debré avait proclamé auparavant les résultats du second tour de l’élection présidentielle, scellant la fin du premier quinquennat. Vingt et un coups de canon ont alors retenti sur l’esplanade des Invalides.

Le général Jean-Pierre Kelche, Grand Chancelier de la Légion d’honneur, avait ensuite présenté à Nicolas Sarkozy le grand collier de l’Ordre national de la Légion d’honneur. Le nouveau président avait signé le procès-verbal de son investiture comme Grand Maître de l’Ordre avant sa première allocution présidentielle.

Après avoir embrassé son épouse Cécilia sur les lèvres et salué les personnalités présentes, dont le Premier ministre Dominique de Villepin et les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, Patrick Ollier et Christian Poncelet, Nicolas Sarkozy s’est rendu dans le parc de l’Elysée pour les honneurs militaires.

Il a passé en revue un détachement interarmées au son de la Marseillaise, rituel qui a marqué la fin de la cérémonie d’installation.

Le nouveau chef de l’Etat devait quitter l’Elysée à 14h00 pour la suite de cette journée d’intronisation.

Il remontera l’avenue des Champs-Elysées en voiture, escorté par la Garde républicaine, et déposera une gerbe de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe.

La suite de son programme est composée de nouveautés.

BAPTÊME DU FEU DIPLOMATIQUE À BERLIN

Selon son entourage, Nicolas Sarkozy déposera une gerbe au pied de la statue de Georges Clémenceau au Rond-Point des Champs-Elysées, en présence de descendants de la famille du « Tigre ». Il sera rendra ensuite à pied près de celle du général De Gaulle, toute proche, pour y déposer là aussi des fleurs.

En début d’après-midi, Nicolas Sarkozy est attendu à la cascade du Bois de Boulogne, où furent fusillés le 16 août 1944 une trentaine de jeunes gens, âgés pour la plupart de 18 à 32 ans.

Il prononcera une allocution à la mémoire de ces étudiants martyrs et écoutera le chant des Partisans en présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles l’ancien Premier ministre Pierre Messmer et l’ex-ministre Simone Veil.

Le nouveau président prendra ensuite le chemin de l’aéroport, direction Berlin pour une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel, son baptême du feu diplomatique.

Nicolas Sarkozy était arrivé à 10h58 à l’Elysée pour la passation de pouvoirs, applaudi et salué par plusieurs dizaines de personnes massées derrière des barrières de sécurité en face du palais présidentiel.

Son épouse Cécilia l’avait précédé à 10h50 avec ses deux filles, ses deux beaux-fils et leur fils Louis. Vêtue d’une robe en satin crème, elle avait posé, souriante, devant les photographes.

Vêtu d’un costume sombre, d’une chemise blanche et d’une cravate sombre, Nicolas Sarkozy avait foulé le tapis rouge, l’air grave, dans la cour d’honneur sous une bruine légère, au rythme de la fanfare de la Garde républicaine.

Jacques Chirac, souriant, avait descendu le perron d’honneur pour l’accueillir, lui serrant la main devant les photographes.

Les deux hommes ont eu un tête-à-tête dans le bureau présidentiel, entretien au cours duquel Jacques Chirac a transmis à son successeur des informations confidentielles relatives à la dissuasion nucléaire.

Nicolas Sarkozy a ensuite raccompagné Jacques Chirac jusqu’à sa voiture dans la cour d’honneur. Le chef de l’Etat sortant a été applaudi par ses collaborateurs et le personnel du palais, imités par le nouveau président.

Jacques Chirac, souriant et ému, s’est rendu dans sa nouvelle résidence provisoire, un grand appartement au 3, quai Voltaire, prêté par la famille de l’ancien Premier ministre libanais assassiné Rafic Hariri.


À voir aussi

Bourses des étudiants: L’IGE a entamé les auditions

L’IGE a débuté ses auditions depuis jeudi  pour faire la lumière sur les retards des …

Patar : Idy va construire la maison familiale de Fallou

Macky Sall a offert dix millions et deux billets à La Mecque à la famille …