Capture d'écran réalisée le 2 octobre 2014 d'une vidéo diffusée par Boko Haram, montrant le chef de file du groupe islamiste nigérian, Abubakar Shekau © AFP
Capture d'écran réalisée le 2 octobre 2014 d'une vidéo diffusée par Boko Haram, montrant le chef de file du groupe islamiste nigérian, Abubakar Shekau © AFP

Nigeria : 5 morts dans un attentat-suicide contre une église

Cinq personnes, dont une femme, ses deux enfants et un pasteur, ont été tuées dimanche matin dans un attentat-suicide contre une église de Potiskum, dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé à l’AFP un policier et un habitant.

Le kamikaze est entré à 9h55 (8h55 GMT) dans l’église et s’est fait exploser aussitôt, selon ces sources. « Quatre fidèles sont morts tout de suite, tandis que la cinquième victime a succombé peu après son arrivée à l’hôpital », a déclaré un policier qui a participé à l’évacuation. Un habitant a confirmé ces informations.

Le kamikaze a pénétré une église pentecôtiste en construction de l’Eglise chrétienne des rachetés de Dieu dans le quartier de Jigawa dans la banlieue de Potiskum, capitale économique de l’Etat de Yobe, puis a déclenché ses explosifs.

« Figurent parmi les victimes une femme et ses deux enfants, le pasteur et un autre fidèle », a précisé le policier sous couvert d’anonymat.

À bord d’un rickshaw

Un témoin, Garba Manu, a raconté comment le kamikaze est arrivé à l’église à bord d’un rickshaw, vêtu comme les autres fidèles, et a déclenché ses explosifs dès son entrée dans l’église en construction.

« Je l’ai vu marcher dans l’église sans éveiller aucun soupçon. Cinq fidèles, trois femmes et deux hommes, étaient dans l’église quand le porteur de bombe est entré et ils sont tous morts », a-t-il ajouté.

« Le corps démembré du kamikaze a aussi été retrouvé, » a déclaré Garba Manu, qui habite dans les environs.

L’attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat, mais depuis le lancement de l’insurrection islamiste de Boko Haram il y a six ans, Potiskum a été régulièrement la cible d’attaques dont plusieurs attentats-suicides.

En plein ramadan, le Nigeria, avec plusieurs centaines de personnes tuées par Boko Haram en quelques jours, vit sa pire semaine depuis que le nouveau président Muhammadu Buhari a pris ses fonctions le 29 mai.

La vague d’attaques, qui a débuté mercredi soir, a touché plusieurs villages de l’État de Borno, épicentre de l’insurrection de Boko Haram, désormais affilié au groupe État islamique.

AFP

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …