téléchargement (8)

NIGERIA La Fédération s’en prend à nouveau aux joueuses lesbiennes

Un haut représentant de la Fédération nigériane de football (NFF) a considéré, ce week-end, que les joueuses lesbiennes étaient responsables des mauvaises performances de l’équipe nationale féminine, des propos homophobes déjà condamnés par la FIFA dans le passé.

L’équipe des Super Falcons s’est imposée comme la meilleure du continent, avec neuf victoires sur 11 éditions de la Coupe d’Afrique, et elle a été présente lors de toutes les Coupes du monde féminines depuis 1991. Cette année, cependant, les Super Falcons n’ont pas fait de belles performances lors des Jeux Africains, à Brazzaville, et l’équipe n’a pas réussi à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio.

Pour le vice-président de la NFF, Seyi Akinwunmi, ces mauvais résultats sont dus aux relations homosexuelles au sein de l’équipe, une pratique illégale au Nigeria. «Le lesbianisme tue les équipes» et «les gens ont peur d’en parler», s’est-il plaint lors d’une rencontre de reporters sportifs à Ibadan, une ville du sud-ouest du Nigeria, samedi.

Georges Emmanuel Ndiaye

Voir aussi

FOOT – TOURNOI DE DOHA Les juniors du Sénégal en finale

 L’équipe du Sénégal des moins de 20 ans s’est qualifiée hier pour la finale du …