28 juillet, 2014
Accueil » CUISINE » Non, les carottes ne rendent pas aimables… Tous ces aliments à qui on prête des vertus qu’ils n’ont pas : Les carottes, essentielles pour la vue ? Les smoothies, meilleurs que les sodas ? Et s’il ne s’agissait en fait que de mythes ? Tour d’horizon
Non, les carottes ne rendent pas aimables… Tous ces aliments à qui on prête des vertus qu’ils n’ont pas : Les carottes, essentielles pour la vue ? Les smoothies, meilleurs que les sodas ? Et s’il ne s’agissait en fait que de mythes ? Tour d’horizon

Non, les carottes ne rendent pas aimables… Tous ces aliments à qui on prête des vertus qu’ils n’ont pas : Les carottes, essentielles pour la vue ? Les smoothies, meilleurs que les sodas ? Et s’il ne s’agissait en fait que de mythes ? Tour d’horizon

Les carottes ont les mêmes effets sur la vue que beaucoup d’autres légumes.

Entre le chocolat qui serait bon pour le cœur, le blé pour la mémoire ou encore les carottes pour la vue, les nutritionnistes ne cessent d’apposer sur les aliments des bienfaits qu’ils n’ont pas toujours. Il est désormais temps de rendre aux gourmets ce qui leur est dû et de mettre à bas les idées fausses trop souvent diffusées sur quelques aliments de tous les jours.

Commençons par les carottes. Depuis votre plus tendre enfance, on vous répète que manger ce légume riche en carotène est bon pour la vue. Il ne s’agissait que de mensonges, les carottes ont les mêmes effets sur la vue que beaucoup d’autres légumes. Le mythe de la carotte a en fait été lancé pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pour répondre à un surplus de carotte, le gouvernement a en effet lancé la rumeur que les réussites de l’armée de l’air et donc leur très bonne vue, même dans le noir, étaient en fait dues à la consommation de carotte particulièrement riche en carotène ! Et la rumeur de devenir une réalité pour tous les parents qui devraient plutôt conseiller à leurs enfants de manger des épinards. Riche en lutéine et zéaxanthine, la plante potagère aide en effet à lutter contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge, principale cause de l’affaiblissement des capacités visuelles.

Les fruits rouges sont régulièrement mis en avant par les chercheurs qui estiment qu’elles aident à lutter contre la démence. S’il est vrai que certaines baies ralentissent le déclin mental lié à la vieillesse, l’idée que consommer quotidiennement un bol de fraises ou de myrtilles met en sécurité contre la démence est complètement fausse. Des scientifiques estiment en effet que les études réalisées ne tiennent pas la route car au lieu de montrer une relation de cause à effet directe entre la consommation de baies et l’absence de signe de démence, elles ne font état que d’associations entre les deux. Or manger des baies et pas souffrir de démence ne signifie pas nécessairement que les deux sont liés !

Poursuivons avec les fruits, et plus précisément avec le jus d’orange, souvent présenté comme permettant de lutter contre les problèmes respiratoires. La vitamine C contenue dans ce soi-disant élixir miracle permettrait de « débloquer » les poumons. Faux, faux, faux ! Le jus d’orange pourrait même au contraire aggraver les choses. Le jus d’orange concentré rend en effet les secrétions plus épaisses et plus collantes, un cauchemar pour nettoyer le système respiratoire d’une personne.

Avec Atlantico