Accueil / Education / Non paiement des indemnités d’examen le Sudes/Emsg menace de perturber les cours

Non paiement des indemnités d’examen le Sudes/Emsg menace de perturber les cours

Le SUDES/Enseignement Moyen Secondaire général (SUDES/EMSG), menace d’aller en grève si l’Etat ne s’acquitte du paiement des indemnités de déplacement et de correction au BAC et partiellement au BFEM.

 « C’est inacceptable ! Suffisamment de temps s’est écoulé pour permettre aux autorités le règlement définitif de cette question. En lieu et place, ce sont des rumeurs de paiement qui sont distillées pour entretenir un espoir sans lendemain, en vue de faire perdurer le dilatoire », a déclaré SUDES/EMSG. Selon le syndicat, comme par le passé, le Gouvernement, au lieu d’être dans la prévention, est au contraire dans la provocation de crise par une attitude qui frise le mépris vis-à-vis des enseignants. En effet, en dépit de leur patience, les enseignants sont en définitive acculés et contraints à des contestations publiques véhémentes pour entrer dans leurs droits, après s’être acquittés convenablement de leur devoir. Le SUDES/EMSG, tout en condamnant fermement le Gouvernement pour le retard accusé dans le paiement des indemnités liées au BAC et au BFEM, exige leur paiement intégral dans les meilleurs délais. « Il sera entièrement responsable des perturbations dans les lycées et collèges, qui pourraient découler de son dilatoire récurrent dans la gestion du paiement des indemnités d’examen », a annoncé le SUDES/EMSG. Et appelle les enseignants à la mobilisation pour alerter sur l’exigence de leurs droits à être payés à temps, après service effectué en bonne et due forme.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Enseignement superieur Dakar et Paris renforcent le partenariat avec dix clés

La professionnalisation, l’entreprenariat, la recherche, l’innovation, la création d’incubateurs et d’entreprises sont, entre autres, des …

Réaménagement du calendrier scolaire : des concertations annoncées dès lundi

Des concertations vont démarrer lundi entre le gouvernement, les parents d’élèves et les enseignants pour …