Accueil / Education / NON-RESPECT DES ACCORDS SIGNÉS PAR LE GOUVERNEMENT- La grande offensive du Cusems dans la banlieue

NON-RESPECT DES ACCORDS SIGNÉS PAR LE GOUVERNEMENT- La grande offensive du Cusems dans la banlieue

L’État doit se faire du souci. Le Cusems, syndicat majoritaire des enseignants, a enclenché une nouvelle dynamique. Et partout où il passe, c’est une véritable démonstration de force. Des perspectives sombres, pour l’école, se dessinent.

Le Cusems a retrouvé toute son effervescence. Après Dindéfélo, Thiès, Kaolack et Dakar, voilà que le syndicat majoritaire entame une nouvelle tournée de mobilisation dans la banlieue. C’est le Cem Ogo Diop qui a été le point de chute. Partout où ils sont passés pour rencontrer leurs militants, dans les Lycées comme dans les collèges, la mobilisation a été au rendez-vous. Et c’est un Abdoulaye Ndoye dopé par cette détermination de ses collègues qui a tracé la voie sous l’écoute attentive des professeurs. Sur la question de la plateforme revendicative relative à l’arrêt des redéploiements, la mise en solde, l’alignement sur l’indemnité de logement, les plans de carrière, entre autres points, Abdoulaye Ndoye accompagné de son adjoint Ibrahima Fall ont apporté des informations sur la « mauvaise volonté » de l’État à satisfaire les points sur lesquels il avait donné son accord devant les partenaires sociaux pour une matérialisation. Pour le Secrétaire général du Cusems, il est clair que le gouvernement n’est plus dans une attitude à respecter ses engagements. « Leur priorité est ailleurs », peste-t-il. Dans leurs différentes intentions, les enseignants du Cem Ogo Diop ont étalé leurs difficultés nées de la lenteur du respect des accords, le refus de l’État de recruter des professeurs, les classes pléthoriques, et quelques griefs inhérents à la marche de tout établissement scolaire. Ils n’ont pas manqué d’attirer l’attention du Cusems sur la nécessité de l’unité d’action des syndicats d’enseignants et au-delà même des autres forces sociales. Sur ce point, Abdoulaye Ndoye dira que la présence à cette rencontre de Christophe Thione du Saems-Cusems renseigne qu’un rapprochement se dessine entre les deux organisations.

Pape Amadou Gaye

 

À voir aussi

Insertion professionnelle et emploi de jeunes Plus de 420 milliards F CFA  pour l’exercice 2018

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane, a …

 ‘’80 élèves pour 20 tables-bancs’’ Condition d’études apocalyptiques à l’école Jules Sagna

Les conditions d’études sont intenables à l’école Jules Sagna de la commune de Thiès-Nord. Un cas …