telechargement-8

NON-RESPECT DES ACCORDS DU GOUVERNEMENT- Le Sytjust décrète encore 72h de grève

Le Sytjust a observé, à compter d’hier, une grève de 72 heures sur l’ensemble du territoire national, pour protester contre le non-respect des accords signés avec le gouvernement.

Le Syndicat des Travailleurs de la Justice est visiblement décidé à aller jusqu’au bout dans sa logique de bras de fer avec l’Etat, qui fait toujours la sourde oreille devant sa plateforme revendicative. Le Sytjust a annoncé, hier, son troisième plan d’action qui entre en vigueur aujourd’hui par une grève de 72h, et sur l’ensemble du territoire national. En effet, les travailleurs de la justice disent en avoir plein le cœur, contre le ministre de la Fonction publique, Viviane Bampassy, et de Mouhamed Makhmout Diop, Directeur  général de la Fonction publique,  qui ‘’ont pris sur eux la responsabilité de changer de manière unilatérale des accords arrêtés entre le gouvernement et le Sytjust.’’ Selon El Hadji Ayé Boun Malick Diop, au-delà de ce fait très grave, il déplore les conditions dans lesquelles  sont les travailleurs  de la Justice. «Nous n’avons jamais eu un bon plan de carrière. ‘’Des personnes à la retraite perçoivent 15.000f par trimestre’’, a-t-il regretté. Les travailleurs de la Justice n’ont pas raté le ministre Viviane Bampassy pour son manque de considération à l’égard du Sytjust. Ayé Boun Malick Diop se demande ‘’comment une autorité peut prendre des décisions aussi drastiques sur des accords pris par le gouvernement ?’’. A signaler que le Sytjust avait déposé, le 24 juin 2016, un préavis de grève pour obtenir «la satisfaction totale, sans condition et sans délai, de tous les points de revendication consignés dans la plateforme revendicative»; «la tenue immédiate d’une rencontre entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice,  celui de la Fonction publique et le BEN du Sytjust, pour l’évaluation du protocole d’accord du 30 juillet 2013» et «la finalisation immédiate des réformes contenues dans les projets de textes que le SYTJUST, par ses soins, a déposés entre les mains de Monsieur le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, le 31 décembre 2015».

Khady Thiam COLY

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *