Education

Non-respect des accords signés avec l’État- le Saes sonne l’alerte

  • Date: 30 septembre 2015

Le Syndicat autonome des Enseignants du Supérieur est toujours en colère contre le gouvernement. Les syndicalistes ont fait un communiqué pour lui rappeler ses engagements.

« Suite au paiement effectif des salaires de la Fonction publique, le SAES tient à préciser que les Universités ne sont pas concernées par ces paiements. Pire, au moment où on paie les salaires de la Fonction publique, une notification du Recteur de l’Université de Thiès envoyée aux personnels précise que les salaires de septembre connaîtront un retard de paiement », lit-on dans un communiqué parvenu à EnQuête.

Selon le porte-parole du Syndicat autonome des Enseignants du Supérieur, Yakhoba Seydi, les budgets des universités ne peuvent même pas payer les salaires 12 mois sur 12.

« A l’Université Gaston Berger (UGB), les salaires de juillet et d’août n’ont été perçus qu’au-delà du 15 pour la plupart. Dakar va suivre à partir de la fin du mois d’octobre. Cela est dû au fait qu’on n’a pas de budget sincère. On n’a jamais voté de budget en équilibre. Pourtant, tout le monde a vu que le gouvernement s’était engagé à équilibrer les budgets quand on signait l’accord », dénonce-t-il.

Le syndicaliste précise que le Saes va se réunir au mois d’octobre pour tenir un bureau national élargi à l’UGB.

« Certainement, à l’issue de la rencontre, il y aura beaucoup de décisions extrêmement importantes qui seront prises. Mais nous avons tenu à alerter. Pour nous, c’est ce qui est important. Il faut que les gens sachent qu’à chaque fois, nous alertons avant de passer à l’action. Ces accords que nous avons remis sur la table, c’est de vieux accords que le gouvernement n’a pas respectés et pourtant, nous avons toujours continué à travailler sans broncher, mais personne n’est fier de ce qui se passe dans nos universités. On a continué à massifier et on n’a pas recruté des enseignants supplémentaires. On n’a pas donné de budget conséquent, mais pourtant les gens continuent à travailler. Le gouvernement ne fait aucun effort », fustige-t-il.

Enquête

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15