Accueil / Beauté / Un nouveau genre de tatouage capable de disparaître sans laser va voir le jour !

Un nouveau genre de tatouage capable de disparaître sans laser va voir le jour !

On n’arrête décidément pas le progrès avec cette toute nouvelle innovation qui risque de faire couleur beaucoup d’encre…

Il fait désormais partie intégrante des moeurs de notre société. S’il existe depuis belle lurette dans des temps anciens, le tatouage a eu pendant de longues années sa propre communauté remplie de clichés. Et pourtant, depuis quelques temps, il s’est popularisé au point qu’à l’heure actuelle en France, 14% des personnes majeures sont tatouées.

Devant ce regain de popularité, des interrogations subsistent tout autant que certaines angoisses : avant de sauter le pas, il faut peser le pour, le contre, ne pas choisir n’importe quoi et s’assurer que quoi qu’il arrive, on assumera cette nouvelle « cicatrice » jusqu’à la fin de notre vie. À moins d’avoir assez de courage pour passer l’épreuve du laser, qui n’est pas sans être douloureuse pour nous et notre compte en banque.

C’est en partant de ce constat, qu’un tout nouveau concept est sur le point de voir le jour : le tatouage permanent à l’encre effaçable.

Et c’est à un ingénieur chimiste venant du Lot, en France, que l’on doit cette nouveauté : David Maleville. Alors que son projet n’est pas encore breveté, il vient d’intégrer un incubateur à Toulouse pour pouvoir le mener à bien. Son petit nom ? Invibl’Link. Il s’agit en réalité d’un tout nouveau genre de tatouage comme vous n’en avez jamais vu auparavant : utilisant une encre végane et anti-allergène, ce nouveau tatouage pourrait disparaître et réapparaître grâce à l’utilisation d’une crème. Basé sur les réactions chimiques, ce tout nouveau processus pourrait donc révolutionner l’art du tatouage une bonne fois pour toutes.

Comment ça marche ? Facile ! Grâce à la formule moléculaire d’une encre réactive. Cette formule serait capable de s’adapter au contact d’une crème particulière qui activerait ses pigments pour rendre le tatouage visible. Pour le faire disparaître, c’est encore une autre crème qui rentrera en scène.

Encore tout jeune, ce projet vient tout juste d’entrer en laboratoire pour établir des tests sur des morceaux de peaux mais il faut avouer qu’il est tout ce qu’il y a de plus prometteur et d’ici quelques années, on pourrait probablement y céder avec des variantes : des crèmes pour le faire changer de couleurs pourraient également être créées !

On ne saurait que se réjouir de cette petite perle de progrès qui aurait pu rendre service à certaines personnes dont le prénom de l’ex rode encore sur une partie du corps…

Affaire à suivre !

 

À voir aussi

Mode Tabaski 2018: Bouba Ndour et sa fille Zeyna défilent pour …

Mode Tabaski 2018 Bouba Ndour et sa fille Zeyna défilent pour …  

Mode et Beauté: tendance tresse africaine 2018