Accueil / International / Un nouveau livre explosif sur Trump: “Il n’épargne même pas son propre fils”

Un nouveau livre explosif sur Trump: “Il n’épargne même pas son propre fils”

L’auteur controversé Michael Wolff a publié un nouveau livre consacré à Donald Trump. “Siege” est la suite du best-seller “Le Feu et la Fureur”, qui s’est vendu à plus de 4 millions d’exemplaires et dans lequel l’auteur dressait un portrait peu flatteur du président américain. Dans ce nouveau bouquin, Wolff raconte ainsi que Trump aurait traité son vice-président Mike Pence de “lunatique religieux”, qu’il côtoie très peu son épouse Melania et qu’il éviterait même la compagnie de son fils Barron.

Un peu plus d’un an après la sortie de son premier livre “Le Feu et la Fureur », Michael Wolff revient avec un nouvel ouvrage consacré au président américain. Dans le premier tome, il avait évoqué la campagne présidentielle de Trump et sa première année à la Maison Blanche. S’appuyant sur des dizaines de témoignages et sur les confidences de Steve Bannon, l’ancien conseiller stratégique de Trump qui a été limogé, il avait dressé le portrait d’un président incompétent.

Pour son deuxième livre, Michael Wolff a une nouvelle fois fait appel à Steve Bannon, et a utilisé toute une série de “sources anonymes de l’entourage du Président”. Et selon l’auteur de “Siege”, personne n’échappe aux critiques de Trump. Ce dernier aurait ainsi qualifié son vice-président Mike Pence de “lunatique religieux” avant d’estimer qu’il était “l’homme le plus stupide du Congrès”. Quant à son épouse, Karen Pence, elle le ferait “vraiment frissonner.”

“Donut”

Après la mort de John McCain l’année dernière, sa fille Meghan a vivement critiqué Trump dans les médias. Selon Wolff, le président est alors devenu “obsédé” par le poids de Meghan et la surnommait “donut”. Il aurait même déclaré: “Quand elle entend mon nom, on dirait qu’elle pourrait fondre en larmes à tout moment. Tout comme son père. C’est une famille très, très coriace. Ouin ouin ».

Mais ces personnalités ne sont pas les seules à essuyer des critiques. Selon Michael Wolff, le Président n’hésiterait pas non plus à s’en prendre à sa propre famille. Lorsque son fils Barron, 13 ans, a eu une poussée de croissance l’an dernier, il se serait moqué de lui et l’aurait qualifié de “vrai haricot”. Ne supportant pas qu’il soit devenu plus grand que lui, il l’aurait également “évité”.

Relation tendue

Lorsque son épouse Melania s’est retrouvée à l’hôpital l’année dernière pour subir une opération pour un problème au rein, Trump aurait dit à John Kelly, le chef de cabinet de la Maison Blanche de l’époque, que “seuls les médias s’en souciaient”: “C’est la Première dame, pas le Président”. Selon Wolff, les contacts entre le Président et sa femme seraient maintenus au minimum, et Melania passerait la plupart de son temps chez ses parents, dans le Maryland. Elle parlerait également en slovène à Barron, pour créer une distance entre lui et son père.

À voir aussi

Combats à Tripoli: 653 morts et 3547 blessés

« Le bilan du conflit en cours dans la capitale de la Libye s’établit à 653 …

Une dame sud-africaine, victime de viol se déshabille devant la Présidente

La courageuse femme en pleine lumière a montré les cicatrices qu’elle a laissées lorsqu’elle a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.