People

Nouvel ouvrage:Oumar Seck Ndiaye fait une critique des pratiques journalistiques

  • Date : 7 janvier 2016
«Requiem ou te deum pour les médias», c’est le titre du livre du journaliste et expert en communication, Oumar Seck Ndiaye, qui fait une critique des pratiques journalistiques au Sénégal. Dans cet ouvrage, l’auteur propose aux journalistes et citoyens des pistes à suivre pour servir la société. La cérémonie de dédicace du livre a eu lieu à la librairie Harmattan.
208 pages ont suffit au journaliste et expert en communication, Oumar Seck Ndiaye, pour dénoncer les dérives dans la pratique journalistique au Sénégal. Dans ce livre intitulé «Requiem ou te deum pour les médias», publié aux éditions Harmattan, l’auteur pointe du doigt le manque de professionnalisme, à savoir le manque d’éthique et de déontologie, le compagnonnage avec les hommes politiques et les conditions de production de l’information dans les organes. Ce qui non seulement résulte sur un manque de crédibilité des médias, mais aussi et surtout fait que les journalistes ne répondent plus aux attentes des populations. Publié hier, mercredi 6 décembre, l’œuvre qui est «né d’une longue réflexion et d’une longue comparaison avec plusieurs pays», parle de «journalisme citoyen». Selon l’auteur, le journaliste doit poser le débat sur les pratiques de société pour donner une valeur ajoutée à l’information de société. Poursuivant son propos, Oumar Seck Ndiaye soutient que le journaliste ne doit pas être quelqu’un qui dénigre des personnes, mais plutôt quelqu’un qui contribue à la construction et à l’avancement de la société. Or ces manquements dans les médias, à en croire Oumar Seck Ndiaye,  font que le citoyen semble trouver des alternatives que sont les réseaux sociaux qui ne sont pas du tout contrôlés, au point de servir «positivement». Ainsi, l’ouvrage de l’expert en communication vise à trouver des pistes de réflexion pour que le journalisme retrouve sa place dans la démocratie, la sensibilisation mais aussi pour que les médias soient en phase avec les attentes des citoyens. L’expert en communication n’a pas aussi occulté le fonctionnement pas du tout conforme aux règles du journalisme dans la presse en ligne et dans les radios communautaires dans son livre. Composé de deux parties, «Requiem ou te deum pour les médias», comme son nom l’indique, serait-il une manière de «tuer» les journalistes ou les rendre hommage.
Rewmi.com/FBF

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15