images

OFNAC : plus personne ne saura

Aucun sénégalais ne sera désormais informé sur l’OFNAC. Seynabou Ndiaye Diakhaté a décidé de travailler avec «  pondération ». Le mot en dit long surtout qu’elle ajoute s’engager à « garder le secret de délibération ».
Plus personne ne saura alors l’identité des acteurs de faux, usage de faux, de corruption et de concussion. Cela peut bien supposer que des faussaires peuvent indubitablement ne subir aucune sanction, ni expiation, pour peu qu’ils soient des gens du régime. Certains sont déjà à l’abri parce que protégées.
Quelle suite sera réservée aux cas révélés de ces politiciens prédateurs épinglés par l’OFNAC sous le magistère de Nafi Ngom Keita ? Les opinions ont déjà convergé : rien, absolument rien, ne s’en suivra. D’autres seront-ils alors identifiés sous celui de sa remplaçante Seynabou Ndiaye Diakhaté ? C’est une grande question et ce serait bien un miracle que des pontes du régime soit épinglés, désignés et inquiétés.
Le système démocratique sénégalais, les services de l’Etat et les Institutions sont déjà altérés par la corruption qui trahit et ne cesse de trahir les normes de la justice sociale. Cette corruption est réelle et le rapport de Nafi Ngom Keita en a donné une illustration.
Elle compromet le fonctionnement correct de l’Etat en influant négativement sur les relations entre les gouvernants et les gouvernés. Elle a déjà causé une désaffection des citoyens vis-à-vis de la politique et des responsables politiques qui sont tous pratiquement pareils, étant insatiables, boulimiques et impunis. Les Sénégalais ont tous constaté que des prédateurs et des faussaires identifiés sont protégés parce qu’ils sont du système partisan.
C’est ça la rupture et la gouvernance vertueuse ? Quelle comédie !
Domou Rewmi

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …