Macky-Sall (1)

OFNAC : Pourquoi Macky n’a pas attendu Mars 2017

Le rapport de l’OFNAC rendu public par Mme Nafi Ngom Keita est alarmant. Des  proches du Président et des gens de l’APR qui ont de solides bases politiques qui sont des greniers électoraux ont été épinglés. Un autre rapport était attendu de Nafi Ngom Keita. Il se susurre que ce rapport allait révéler des cas d’infractions, de concussions et de transactions nébuleuses en marge des normes, de l’éthique et de la loi.

Attendre Mars 2017 serait politiquement suicidaire pour Macky, l’APR et ses alliés. C’est l’année des Législatives et ce serait pour l’opposition et la société civile de frapper dur. Le discrédit envahirait certains responsables politiques qui n’ont même pas attendu le limogeage prématuré de Nafi Ngom Keita pour se laver à grande eau, l’attaquer et l’accuser d’être animée de mauvaises intentions.

Moustapha Diakhaté qui sait bien que la législature va être renouvelée en Mars 2017 ne l’a pas raté comme du reste certains responsables politiques l’APR. Pour mettre à l’abri ses hommes, Macky Sall s’est donné la légitimité de briser les ailes de ce gallinacée  qui vole librement au-dessus de ceux qui gèrent les finances publiques et les démasque.

Macky a donc eu le courage politique de prendre une décision vraiment impopulaire pour éviter une avalanche de discrédit, en veille d’élections législatives, sur ceux qui vont porter les couleurs dans les collectivités locales.

Domou rewmi

Voir aussi

une-sommation-1

REBONDISSEMENT DANS LA BATAILLE POLITIQUE DE BAMBEY Pape Diouf sert une sommation à Aïda Mbodj qui reste…introuvable

C’est à n’y rien comprendre pour les deux huissiers de justice commis par l’avocat de …