Accueil / ECONOMIE / OILIBYA – Protestation contre la fermeture annoncée du Dot : Les travailleurs ont encore bloqué la rue

OILIBYA – Protestation contre la fermeture annoncée du Dot : Les travailleurs ont encore bloqué la rue

Protestant toujours contre le projet de fermeture de leur entrepôt de stockage, Dakar océan terminal (Dot), les travailleurs d’Oilibya sont encore descendus dans la rue, vendredi dernier, en bloquant une deuxième fois l’ancienne route de Rufisque, au Km 7,5. Les travailleurs de Dakar océan terminal (Dot) d’Oilibya sis à Hann Bel-air, ont encore perturbé, vendredi, la circulation sur l’ancienne route de Rufisque au Km 7,5 communément appelée Tableau ferraille. Arborant de nouveau leur T-shirt rouge floqué «Fermeture dépôt, per­te d’emploi, non», «Halte au favoritisme et à l’injustice», les manifestants ont embouché la même trompette pour protester contre la décision qui leur a été servie, de fermer leur entrepôt de stockage du pétrole. «Nous disons non à la fermeture», scandaient-ils à tue-tête sous un soleil de plomb, en empêchant la circulation à ce niveau.

A la presse, Malick Mbengue a dé­claré que «le gouvernement est dans une logique de fermeture du Dot». Le Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du pétrole, gaz et affiliés du Sénégal (Sntp-Gas) d’expliquer : «A l’arrêté 66-54 qui interdit à la Société africaine de raffinage (Sar) de pomper au Dot, ils (les responsables étatiques) viennent d’ajouter une interdiction de décharger les produits importés dans le dépôt, le rendant du coup non opérationnel. C’est la fermeture consacrée de notre lieu de travail.» Lui emboîtant le pas, Mafitim Camara, un autre représentant des travailleurs, suant à grosses gouttes, ressasse : «Nous ne voulons pas perdre notre emploi, exposer nos familles.»

Les travailleurs ont demandé à Ka­rim Wade, ministre de la Coopéra­tion internationale, des Infras­truc­tures, des Transports aériens et de l’Energie de revenir sur la mesure de fermer le Dot. Pour eux, «l’argument sécuritaire avancé par l’Etat du Sénégal est plus que fallacieux, lorsqu’on sait que Dot est un dépôt de référence au Sénégal où aucun autre dépôt ne peut prétendre l’égaler au regard de ses performances, de ses équipements, du professionnalisme de ses agents et surtout de toutes les dispositions qui y sont prises en matière de sécurité».

En ordre de bataille, Malick Mben­gue et ses camarades ont encore promis de passer à une vitesse supérieure si l’Etat campe sur sa position. «Nous allons mener le combat aussi bien au plan national qu’international. Une campagne de dénigrement est en vue», ont-ils déclaré.

Le Quotidien

À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …