SPORT

OM : la mise au point musclée de Diarra

  • Date: 18 novembre 2016

Adulé à son arrivée à l’Olympique de Marseille lors du mercato estival 2015, Lassana Diarra ne fait plus l’unanimité dans la cité phocéenne. La faute à des blessures récurrentes et un comportement jugé limite par les supporters, qui lui reprochent ses envies de départ. Du coup, l’international tricolore est sorti de son silence pour mettre les choses au clair.

En quelques mois, Lassana Diarra (31 ans) est passé du statut d’idole à celui de mercenaire du côté de l’Olympique de Marseille. Auteur de prestations très remarquées lors de la première partie de la saison 2015-2016, le milieu de terrain a depuis perdu de sa superbe. La faute à des blessures récurrentes mais surtout, aux multiples rumeurs d’un départ vers un club lui permettant de régler l’énorme amende de 10 millions d’euros infligée par la FIFA en mai dernier, en raison de son litige avec le Lokomotiv Moscou. Dépassé par ces bruits, l’ancien Merengue a décidé de mettre les points sur les i. Diarra attaché à l’OM «A 31 ans, quand on prend une énorme amende, évidemment que ça conditionne mon futur. La plupart des gens ne savent pas ce que représente cette somme. C’est normal qu’en tant qu’être humain, on se pose la question. C’est normal que ce contexte-là m’a fait réfléchir. Je tiens à rappeler aussi, que cet été, à l’OM, j’ai eu des clubs qui pouvaient payer l’amende et je pouvais partir. Et je suis resté à l’OM», a lancé Diarra dans un entretien accordé à RMC Sport Afin de se justifier, le Tricolore insiste sur le fait que malgré les offres alléchantes qu’il a reçues lors du dernier mercato, il est finalement resté dans la cité phocéenne. «Quand on sort que mes choix sont guidés que par l’argent, avant de signer à l’OM, j’aurais pu signer ailleurs, si ce n’était que financier. Je ne regrette pas, je sais ce que l’OM m’a apporté», a rassuré Diarra, qui clame son amour pour le champion de France 2010. «Ça me touche. Je me suis battu jusqu’à la fin. Je n’en ai pas voulu à l’OM d’avoir joué blessé et d’avoir raté l’Euro. C’est pour Marseille que je me bats», a-t-il concédé. Diarra charge Labrune Toujours tranchant, l’infatigable milieu s’en est pris à l’ancien président de l’institution olympienne, Vincent Labrune, qu’il accuse de ne pas avoir tenu parole. «J’avais un problème avec l’ancien président, Vincent Labrune. Je n’ai jamais eu de problème avec l’institution et les supporters. Ça aussi, ça me fait mal. Il faut savoir que quand j’ai signé à l’OM, c’était pour quatre ans et avec une clause écrite disant que je peux être libéré à chaque mercato. Mon but n’est pas de faire la guerre à Marseille. Jamais de la vie. L’OM m’a relancé et j’ai retrouvé les Bleus grâce à ce club. Je sais ce que je leur dois», a avoué l’ex-Gunner, qui garde une certaine rancoeur à l’encontre de l’homme d’affaires. «Vincent Labrune m’a annoncé qu’il ne pouvait pas respecter cet accord. Avec ma blessure, mon amende et mon entourage, ça fait beaucoup. On a essayé de sortir cela de son contexte. (…) Je ne suis pas le seul qui ait eu des problèmes avec Vincent Labrune. Il y a eu Marcelo Bielsa avant moi par exemple», a-t-il ajouté. La meilleure réponse que pourrait donner le Français serait de retrouver son meilleur niveau dans les prochaines semaines avec l’OM afin de retrouver les sommets de Ligue 1… Et l’amour des fans phocéens.

Source: Maxifoot

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15