téléchargement (5)

Omar Maal, directeur général de la police nationale «Nous allons vers la création d’un nouveau type de policier»

 Fruit du dernier réaménagement des postes stratégiques de la Police nationale, Omar Maal, nouveau directeur général de la Police, s’est rendu dans la capitale du Rail pour procéder à l’installation du nouveau directeur du Groupement mobile d’intervention (Gmi), le commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle, Amadou Hamady Lam.

Créé en 1969, le Groupement mobile d’intervention, qui  a  comme principale mission de venir en renfort aux commissariats pour le rétablissement  de l’ordre public, vient d’avoir à sa tête une tête bien faite au vue du parcours de son nouveau directeur. Ex-enfant de troupe, Amadou Hamady Lam   a passé 7 ans au Prytanée militaire de St-Louis, issu de la promotion 1986-1987 de l’école de Police, il a eu à servir dans différentes directions de la Polie nationale et fait beaucoup de stages  à l’étranger dans le domaine de la gestion des foules.

Nommé commandant du           Groupe opérationnel de Dakar  pendant presque 5 ans, il a été l’acteur principal de la gestion sécuritaire des événements pré et post-électoraux de l’année 2012. Fort de cette expérience,  le Gmi, avec la consécration de son ancien directeur-adjoint, vient, à l’image des autres directions de  la Police d’avoir l’homme qu’i faut à la place qu’il faut.

L’inspecteur général et directeur général de la Police national ne manquera pas de rappeler à l’intention de l’opinion que la Police sénégalaise est une et indivisible et que le regard porté sur le policier sera désormais différend car, en plus d’être plus outillé sur le plan psychologique et matériel,  il sera un partenaire privilégié des populations qui, en toute quiétude, pourront  s’impliquer dans la mise en œuvre d’une politique sécuritaire de leur localité en particulier et de la nation en général.

Aussi Omar Maal, après avoir souligné que leurs armes ne sont pas destinées aux manifestants sénégalais,  insistera sur la complémentarité sans faille qu’il y a entre les forces de la Police et celles de la Gendarmerie : « donc j’invite à taire certaines  confusions car il ne saurait y avoir de divergences entre deux  corps qui ont en commun la sécurité nationale, car en réalité la paix est au début et à la fin de tout développement ».

Alé LO

Voir aussi

direc

[SUIVEZ EN LIVE HD] : Ouverture de la 5ème édition de l’Université Républicaine de la COJER à Saly Portudal