Accueil / SOCIETE / OMAR VIOLE SON AINEE DE 6 ANS Et prend 2 ans ferme

OMAR VIOLE SON AINEE DE 6 ANS Et prend 2 ans ferme

Travaillant à la gare routière de Dakar, elle descend tardivement. Mais, elle ignorait que Cheikh Niang n’avait d’yeux que pour elle. Ce dernier, âgé de 20 ans, l’a suivie de Bountou Pikine jusque chez elle, avant les faits. Il le lui a affirmé, la nuit ou il l’a violée, sous la menace d’un couteau. Mais, il n’en sortira indemne car, la fille, âgée de 28 ans, a mis toutes les cartes en jeu, pour qu’il soit appréhendé. Il a comparu hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.
Il viole et menace de divulguer l’identité de sa victime à son entourage, si elle décide de ne plus céder à ses sévices. Selon le procureur, Niang a voulu faire de Mame Khady, son objet sexuel. Très remontée contre le prévenu, elle n’a pas raté le moment de lui infliger une punition exemplaire. 5 ans ferme est la peine requise par le procureur, à l’encontre de Cheikh Niang, poursuivi pour viol. Mais, le tribunal, plus clément, le condamnera à 2 ans ferme. Né en 1992, Cheikh Niang a choisi son ainée de 6 ans pour assouvir sa libido. Les faits remontent à la nuit du 31 décembre, lorsque Mame Khady Sarr, rentrait d’un fast Food, sis à yeumbeul. Et sur le chemin, non loin de chez elle, elle sent un individu venir. Elle hâte ses pas mais, n’a pas réussi à se sauver. Car, avant d’arriver à son domicile, le prévenu, muni d’un couteau, la prend par derrière. Et la somme de le suivre et de satisfaire ses désirs. Croyant qu’il était un voleur, elle lui donne portable et portefeuille mais, Niang insiste, afin qu’elle le suive. Sous la menace du couteau, elle obtempère et suit son agresseur. Ce dernier lui recommande d’entrer dans un bâtiment inhabité et inondé, elle refuse et lui affirme qu’elle était une prostituée. Pour que ce dernier ne la poignarde pas et soit en confiance. Alors, le prévenu va choisir de la violer dans un autre bâtiment. Après les faits, la fille, toujours en compagnie de son ‘’petit frère’’ de 6 ans, et dans la perspective de s’en sortir indemne, pour le dénoncer, commence à parler de sa vie au prévenu. Elle confesse à ce dernier être une prostituée. Connaissant bien ce milieu, Niang lui demande pourquoi il ne l’a jamais rencontrée. Elle rétorque qu’elle ne veut pas que sa famille découvre son activité. Elle allègue que sa mère, morte, elle a la charge de ses frères, vu que son père est à la retraite. Ces aveux n’étaient qu’une ruse pour ferrer son violeur. Devant la barre, Mame Khady atteste n’avoir jamais été une prostituée. Après conversation, le jeune menace sa ‘’grande sœur’’ de divulguer son identité, si elle le dénonce. Mais, elle laisse son intelligence primer et donne rendez-vous à son agresseur chez elle. Tout jeune et ignorant, il appelle sa victime pour retenter le coup. La fille avec calme décline l’invitation mais, en cale un autre, pour le 2 janvier. Jour coïncidant avec son arrestation car, la fille s’était confiée à des amis qui lui ont recommandée d’aller porter plainte, le même jour. Et quand Niang est arrivé sur les lieux, au lieu de voir une fille prête à le satisfaire, il sera conduit à la brigade de Yeumbeul.

Fanta DIALLO (stagiaire)


À voir aussi

Jugement Cheikh Béthio et Cie : Téliko réclame le procès

Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) est en phase avec les Ong …

Forum International Préventica : Les risques professionnels du secteur informel au cœur des débats

En prélude à la deuxième Edition du Forum International Préventica Sénégal, qui se tiendra du …