Accueil / ECONOMIE / OMC- Les intérêts des pays ACP au centre des travaux de 2018

OMC- Les intérêts des pays ACP au centre des travaux de 2018

Après la 11ème conférence ministérielle tenue à Buenos Aires (Argentine), au mois de décembre dernier, l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) a organisé une réunion hier pour le suivi des intérêts des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Le Directeur général Roberto Azevêdo, de l’Organisation mondiale du Commerce, s’est engagé à œuvrer pour que les intérêts des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique restent au centre des travaux de l’OMC en 2018 et au-delà. Il l’a fait savoir hier à son siège lors d’une réunion du groupe des États ACP. Ainsi, il a demandé aux membres d’être prêts à étudier de nouvelles perspectives et de nouvelles voies susceptibles de contribuer à faire avancer les négociations à l’OMC. Le Directeur général a également souligné l’importance du développement et des besoins des pays les moins avancés.  L’objet de la réunion, organisée par le Groupe ACP, était de tenir une réflexion et de lancer des idées sur la voie à suivre après la onzième conférence ministérielle qui s’est tenue à Buenos Aires en décembre2017. Cette  rencontre se tient au moment où le tout dernier indicateur des perspectives du commerce mondial laisse entendre que la reprise du commerce observée en 2017 devrait se poursuivre, avec une croissance solide du volume des échanges au premier trimestre de 2018. En effet, d’après l’OMC, la valeur actuelle de l’indicateur, de 102,3, est peu différente de celle de 102,2 enregistrée en novembre dernier, ce qui indique une croissance stable du commerce des marchandises en volume. Selon la source, les indices sont principalement favorables parce que le trafic des ports à conteneurs et le fret aérien se situent nettement au-dessus de la tendance. Ceci indique que les expéditions de marchandises se portent bien. Dans le même temps, les commandes à l’exportation sont au plus haut niveau  depuis 2011, ce qui montre une reprise soutenue. Par contre des résultats les plus faibles sont observés dans les produits de l’industrie automobile, les matières premières agricoles et les composants électroniques. Globalement, informe-t-on, ces résultats sont légèrement supérieurs aux dernières prévisions commerciales de l’OMC, publiées le 21 septembre 2017, qui anticipaient une croissance des échanges de marchandises en volume de 3,6% pour 2017 et de 3,2% pour 2018.

Zachari BADJI

À voir aussi

Recettes fiscales: 1133 milliards mobilisées en fin juillet 2018 

Aux termes des sept premiers mois de l’année 2018, l’exécution budgétaire a été caractérisée par …

Monnaie et crédit: La masse monétaire a atteint 4953,3 milliards en fin juin 2018

La masse monétaire a progressé de 113,9 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 4953,3 milliards, …