Accueil / SANTE / OMS : la tuberculose recule pour la première fois dans le monde

OMS : la tuberculose recule pour la première fois dans le monde

La tuberculose recule pour la première fois dans le monde, a annoncé, mardi 11 octobre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a toutefois appelé les Etats à investir davantage dans la lutte contre les formes de la maladie résistantes aux médicaments.

Selon le rapport annuel de l’OMS sur la tuberculose (en anglais), 8,8 millions de personnes ont contracté le bacille l’an dernier, contre 9,4 millions l’année précédente. Le nombre de morts est aussi descendu à 1,4 million, le plus bas niveau depuis dix ans, après avoir atteint un sommet à 1,8 million en 2003.

« La tuberculose tue moins et moins de gens contractent la maladie. C’est un progrès majeur. Mais il ne faut pas relâcher les efforts », a commenté le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. « Des millions de gens continuent à contracter la maladie chaque année et trop de gens en meurent. Je plaide pour des efforts sérieux et soutenus en faveur de la prévention et des soins contre la tuberculose, surtout en direction des plus pauvres et des plus vulnérables de la planète », a ajouté M. Ban.

LA LUTTE EST SOUS-FINANCÉE

La lutte contre la maladie nécessiterait en effet un milliard de dollars supplémentaires en 2012, selon le rapport. Les efforts de lutte contre la tuberculose multirésistante sont particulièrement sous-financés. En 2010, 46 000 personnes dans le monde ont été traitées pour des cas de tuberculose multirésistante, soit 16 % seulement du total de la population atteinte. Ces patients sont victimes d’une bactérie qui ne répond pas au traitement habituel de six mois et doivent être soignés pendant deux ans à l’aide de médicaments moins puissants et plus chers.

Au cours de la décennie écoulée, les progrès les plus notables ont été réalisés au Kenya et en Tanzanie, où les cas de tuberculose ont reculé après s’être envolés parallèlement à l’épidémie de sida. Des avancées majeures ont été accomplies au Brésil et en Chine, où le nombre de morts est passé d’environ 200 000 à 50 000 par an en l’espace de vingt ans. Dans le même temps, la prévalence de la maladie est passée dans ce pays de 215 à 108 cas pour 100 000 habitants.

À voir aussi

Santé : Près de 1200 cas de cancer du col de l’utérus détectés chaque année

Au Sénégal, près de 1200 cas de cancers du col de l’utérus sont détectés chaque …

Bien manger et faire du sport, c’est mieux vivre

Les maladies non transmissibles telles que le diabète et le cancer, ainsi que les maladies …